Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie

Publié le par Annick Boidron

C'est une première : nous sommes encore en juin et nous venons de manger nos premiers poivrons farcis. ce sont des Paprika Alpina, dont j'ai acheté les graines en Slovénie.

Poivron alpina farçi accompagné de pois mange-tout golden sweet et de jeunes carottes du jardin. La photo est moche mais impossible d'en prendre une meilleure : on a tout mangé ! !

Poivron alpina farçi accompagné de pois mange-tout golden sweet et de jeunes carottes du jardin. La photo est moche mais impossible d'en prendre une meilleure : on a tout mangé ! !

Ce sont des poivrons jaune pâle. C'est assez curieux car, alors que la plupart des poivrons naissent verts puis changent de couleur, celui-ci naît jaune pâle puis grandit...toujours jaune pâle. C'est à ce stade qu'il est conseillé de le récolter. Si on le laisse mûrir, il devient rouge. Je verrai ça dans un an ou deux quand je voudrai récolter des graines. Pour le moment, ce n'est pas nécessaire, j'ai une réserve pour quelques années.

Une jolie couleur jaune pâle : c'est à ce stade encore immature qu'il est conseillé de récolter le fruit.

Une jolie couleur jaune pâle : c'est à ce stade encore immature qu'il est conseillé de récolter le fruit.

J'ai acheté les graines de ces jolis poivrons lors de mes vacances en Slovénie l'été dernier. On ne voyait qu'eux sur les marchés. Dans les potagers du village, les plants croulaient sous les poivrons jaune pâle...et je n'ai pas eu l'idée de les prendre en photo ! Nous étions à Bovec, dans Alpes Juliennes où, malgré la latitude méridionale, les étés sont assez frais et humides.

La petite ville de Bovec un soir de juillet : on est loin des hordes de touristes !

La petite ville de Bovec un soir de juillet : on est loin des hordes de touristes !

Dans l'épicerie du village il y avait un rayon "graines". Je peux vous dire que j'ai ramené pas mal de sachets, j'en reparlerai. Mais pour ceux qui ne se rendent pas en Slovénie dans l'immédiat, sachez que vous pouvez facilement commander des graines à la société qui les commercialise (lien ci-dessus).

La région de Bovec en Slovénie, où nous avons séjourné, est un endroit superbe : les rivières y sont vert émeraude, même sous la pluie, on peut faire des randonnées magnifiques dans la montagne et découvrir une flore à faire pâmer n'importe quel jardinier. Voici un petit diaporama pour vous montrer comme c'est beau.

Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie
Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie
Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie
Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie
Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie
Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie
Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie
Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie
Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie
Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie
Dans la serre : le poivron alpina qui vient de Slovénie

Mais quel est donc ce poivron ?

Vérification faite dans le catalogue commun des variétés de légumes de la Commission Européenne, il s'agit d'une variété non-hybride. Je ne l'ai trouvé commercialisé qu'en Slovénie mais il existe des variétés de poivrons jaune pâle dans d'autres pays de l'Est comme la Roumanie ou la Hongrie. On trouve par exemple, chez Kokopelli, une variété appelée Albarégia, originaire de Hongrie, qui ressemble beaucoup à Alpina. Ce sont pourtant deux variétés différentes dans le catalogue cité ci-dessus.

Quoi qu'il en soit, c'est un excellent poivrons. Son goût est bien affirmé mais assez fruité. Il est bien ferme et très charnu. La peau est extrêmement fine : quand le poivron est cuit, on ne la perçoit presque plus.

Bien formé, bien charnu et savoureux : que peut-on demander de plus à un poivron ?

Bien formé, bien charnu et savoureux : que peut-on demander de plus à un poivron ?

Un poivron pour la Belgique ?

On dirait bien. D'autres variétés comme "chocolat doux" ou "king of the North" portent aussi des fruits actuellement, je vous les montrerai au fur et à mesure de leur maturité. Mais Alpina est beaucoup plus avancé. Ce bon résultat reste à vérifier sur l'ensemble de la saison et les années prochaines, mais c'est un bon début !

Poivron Alpina dans la serre.

Poivron Alpina dans la serre.

Et pour la première fois dans ma vie de jardinière, cette année, des poivrons sont en train de mûrir à l'extérieur. Bien-sûr, il a fait chaud mais c'est quand même encourageant !

Alpina pousse dans un très grand pot en compagnie d'autres poivrons et de spilanthes qui commencent à fleurir

Alpina pousse dans un très grand pot en compagnie d'autres poivrons et de spilanthes qui commencent à fleurir

Quelques liens pour aller plus loin

Voilà, c'est toutpour le moment en ce qui concerne cette variété de poivrons. Avec un autre variété - Sivrija - elle aussi ramenée de Slovénie, ce sont les seuls légumes-fruits prêts à être récoltés dans la serre. J'attends avec impatience les premières tomates. Je compte écrire un article sur chaque variété au fur et à mesure des maturations. Et puis, il faudrait bien aussi que je parle du jardin d'agrément : je me rends compte que je le délaisse un peu en ce moment. Il souffre de la sécheresse, mais que faire ? Si je voulais l'arroser, cela demanderait des mètres cubes d'eau du robinet. Nos réserves sont épuisées depuis longtemps et, de toutes façons, un arrêté communal interdit l'usage du tuyau d'arrosage.

Le jardin a soif mais il devra se débrouiller tout seul.

Le jardin a soif mais il devra se débrouiller tout seul.

A bientôt et bon week-end au jardin.

Publié dans Légumes, Serre, Potager

Commenter cet article

Michel 26/06/2017 09:07

Je découvre plein de choses tant sur les poivrons que sur la Slovénie, pays que je ne connais pas et qui me donne envie d'aller à sa découverte ! L'année prochaine, cela me tenterait aussi de cultiver ce genre de poivrons, car j'ai souvent le même problème que toi, mes variétés n'arrivent pas à mûrir assez tôt ou alors très peu !

Annick Boidron 26/06/2017 22:45

Pour les graines pas de problème, envoie moi un message avec ton adresse (comme ça je saurai QUEL Michel tu es ! ). Et franchement, la Slovénie vaut le coup pour les amateurs de plantes et de nature (et aussi de culture). Nous y sommes allés en voiture : ce n'est pas plus loin que l'Espagne mais tellement plus dépaysant ! Bonne soirée

catherine 25/06/2017 12:00

cette année, je n'ai pas planté un grand choix de légumes, et je suis mécontente de moi, je dois juste avoir un ou deux poivrons, de mémoire..mais pas au stade de les manger!!
je vais peut être aller voir tes liens, qui sait, on fera des comparaisons l'an prochain?
j'aimerais diversifier mon potager..et tu m'en donnes sacrément envie
dans la serre, mon thermomètre me montre 73°C au plus fort de la canicule, certaine stomates ont pris un coup de soleil..

catherine 26/06/2017 11:40

ouille plein de fautes, oublié de te remercier aussi!!!!

catherine 26/06/2017 11:39

oui73°C, je ne triche pas, les tomates ont morflké!!
un potager rond avec des courges et de stomates, oui, mais peu diversifié..
je veux bien des graines bien sûr, je vais essayer de "jouer" avec les différentes variétés comme toi! ma coach potager, LOL :-)

Annick Boidron 26/06/2017 08:07

73° ? Quelle horreur ! Ou alors, ton doigt a glissé... Si tu décides de diversifier tes plantations au potager, je pourrai t'envoyer des graines. MAis je me souviens d'avoir vu des photos d'un beau potager en rond... ne serais-tu pas un peu trop modeste ?

mariejoclaude 24/06/2017 22:33

étonnant cette couleur et sa précocité , surtout en Belgique , chez moi au sud Bretagne , ils sont à peine formés , toutefois nous avons consommé nos 2 premiers piments de Bresse , nous cultivons 3 poivrons : le poivron -tomate ( les graines viennent de Roumanie , les poivrons chocolatte et d'Anglet ,,,
bonne soirée

mariejoclaude 26/06/2017 09:05

Oui Annick ! Jardin à 4 mains , blog à 4 mains ! marie-jo et claude !
bonne semaine

Annick Boidron 26/06/2017 08:12

Oui, je trouve aussi cette couleur étonnante (et jolie). C'est justement ça qui nous a frappé sur les marchés et dans les magasin en Slovénie. on ne trouve pratiquement que des variétés jaune pâle ou rouges. les rouges sont peut-être des jaune clair mûrs : je n'ai pas pu demander. Mais dans les jardins, on ne voit que les jaune pâle. On découvre de plus en plus les variétés de l'est qui viennent de Pologne, de russie, etc... elles sont sans doute mieux adaptées à nos climats que les tomates italiennes. Bonne journée à toi (ou a vous ? Mariejoclaude, c'est peut-être deux personnes ?)