Le potager en juillet

Publié le par Annick Boidron

Allez, on y va, mais ce n'est pas une mince affaire : ça pousse de partout ! C'est ce que j'aime, mais pour prendre des photos, c'est plus compliqué. 

C'est un potager en 3D. Comme il ne fait que 50 mètres carrés de surface, je gagne de la place en jouant sur la hauteur. J'aime aussi le côté "jungle" que cela apporte.

C'est un potager en 3D. Comme il ne fait que 50 mètres carrés de surface, je gagne de la place en jouant sur la hauteur. J'aime aussi le côté "jungle" que cela apporte.

Au centre, les maïs noirs du Pérou associés à des haricots et à des courges poussent à vue d'œil. Mais auront-ils le temps de produire des épis avant l'hiver ?

Au centre, les maïs noirs du Pérou associés à des haricots et à des courges poussent à vue d'œil. Mais auront-ils le temps de produire des épis avant l'hiver ?

Un petit coin où les légumes, encore jeunes, permettent de se rendre compte du joyeux mélange qui règne ici. Nous avons, en vrac : des poireaux, des arroches, du pourpier et du cresson. A part les poireaux, ce sont des semis naturels. Tout autour il y a un pied de citronnelle (à tailler), des ocas, des pommes de terre... enfin de tout !

Un petit coin où les légumes, encore jeunes, permettent de se rendre compte du joyeux mélange qui règne ici. Nous avons, en vrac : des poireaux, des arroches, du pourpier et du cresson. A part les poireaux, ce sont des semis naturels. Tout autour il y a un pied de citronnelle (à tailler), des ocas, des pommes de terre... enfin de tout !

Cela dit, j'aime y circuler à mon aise. Ce qui est possible moyennant quelques petits supports ici et là. La plante fleurie est une verveine hastata qui se ressème facilement. J'en laisse quelques pieds pour la décoration.

Cela dit, j'aime y circuler à mon aise. Ce qui est possible moyennant quelques petits supports ici et là. La plante fleurie est une verveine hastata qui se ressème facilement. J'en laisse quelques pieds pour la décoration.

Parfois aussi, il faut intervenir pour sauver une petite plante fragile menacée par la végétation parfois un peu trop exubérante. Cette petite marjolaine annuelle (un régal !) était à l'ombre d'une grande feuille de courge : elle sera mieux en pot en plein soleil... à condition que je n'oublie pas de l'arroser de temps en temps.

Parfois aussi, il faut intervenir pour sauver une petite plante fragile menacée par la végétation parfois un peu trop exubérante. Cette petite marjolaine annuelle (un régal !) était à l'ombre d'une grande feuille de courge : elle sera mieux en pot en plein soleil... à condition que je n'oublie pas de l'arroser de temps en temps.

Pour le moment, nous récoltons beaucoup de pois (ce qui est tout relatif, vu la taille du potager). Après une période "à vide", les fèves sont à nouveaux très productives. Pour les haricots, il faudra encore attendre un peu mais le temps chaud et humide que nous connaissons pour le moment devrait leur convenir.
Pour le moment, nous récoltons beaucoup de pois (ce qui est tout relatif, vu la taille du potager). Après une période "à vide", les fèves sont à nouveaux très productives. Pour les haricots, il faudra encore attendre un peu mais le temps chaud et humide que nous connaissons pour le moment devrait leur convenir.
Pour le moment, nous récoltons beaucoup de pois (ce qui est tout relatif, vu la taille du potager). Après une période "à vide", les fèves sont à nouveaux très productives. Pour les haricots, il faudra encore attendre un peu mais le temps chaud et humide que nous connaissons pour le moment devrait leur convenir.

Pour le moment, nous récoltons beaucoup de pois (ce qui est tout relatif, vu la taille du potager). Après une période "à vide", les fèves sont à nouveaux très productives. Pour les haricots, il faudra encore attendre un peu mais le temps chaud et humide que nous connaissons pour le moment devrait leur convenir.

Les courgettes arrivent. Ici, c'est un essai dans un grand pot selon la méthode de Damien Dekarz dont j'ai déjà parlé. Il y en a un autre pied en pleine terre.

Les courgettes arrivent. Ici, c'est un essai dans un grand pot selon la méthode de Damien Dekarz dont j'ai déjà parlé. Il y en a un autre pied en pleine terre.

Bien-sûr, certains légumes sont laissés en place après l'hiver pour produire des graines (et aussi parce que c'est joli !). Ici une inflorescence de poireau. Les graines de chou kale sont déjà récoltées.

Bien-sûr, certains légumes sont laissés en place après l'hiver pour produire des graines (et aussi parce que c'est joli !). Ici une inflorescence de poireau. Les graines de chou kale sont déjà récoltées.

Pour ceux que ça intéresse, il est possible de se rendre compte de l'organisation du potager en consultant les articles suivants.

A demain : je vous parlerai d'un petit pois...géant !

Publié dans Potager, Légumes

Commenter cet article

michel 07/07/2017 09:39

Potager qui attise la curiosité en permanence et qui correspond tout à fait à ma vision du jardinage !

Annick Boidron 07/07/2017 09:46

Ben faut passer...

catherine 05/07/2017 14:52

une jungle..mais maitrisée j'imagine! que de variétés, je rêve..
tu as un superbe potager, donc le mien me parait minable :-)
et tes tomates? dans la serre?
bon après midi, hâte de connaitre ton petit pois, LOL

Annick Boidron 07/07/2017 10:00

On va dire "gardée dans les proportions raisonnables". C'est vrai que j'aime l'aspect "esthétique" de mon potager (qui en hérisse plus d'un, pourtant) mais j'ai tendance à ne montrer que ce qui pousse bien. A côté de ça il y a les salades systématiquement mangées par les limaces, les carottes que je réussis difficilement, les essais qui ne fonctionnent pas. Vaut mieux pas comparer...