Les haricots d'Espagne pour décorer et pour se régaler

Publié le par Annick Boidron

Ils sont magnifiques quand ils fleurissent rouge ou blanc, ou même saumon. On mange leurs gousses, leurs grains secs, leurs fleurs et aussi, paraît-il, leurs racines tubéreuses. Ce sont les haricots d'Espagne ou phaseolus coccineus : ils appartiennent à une espèce différente de nos haricots communs (phaseolus vulgaris).

Le plus courant dans nos jardins a des fleurs rouges. Je ne connais pas sa variété. J'ai reçu les graines de mon amie Bernadette qui en parle avec lyrisme tant elle les aime.Le plus courant dans nos jardins a des fleurs rouges. Je ne connais pas sa variété. J'ai reçu les graines de mon amie Bernadette qui en parle avec lyrisme tant elle les aime.

Le plus courant dans nos jardins a des fleurs rouges. Je ne connais pas sa variété. J'ai reçu les graines de mon amie Bernadette qui en parle avec lyrisme tant elle les aime.

Le haricot "orteil de prêcheur" de plus en plus connu et assez "tendance" a de jolies fleurs crème lorsqu'elles sont en boutons puis blanches une fois épanouies.

Le haricot "orteil de prêcheur" de plus en plus connu et assez "tendance" a de jolies fleurs crème lorsqu'elles sont en boutons puis blanches une fois épanouies.

Le dernier venu au potager s'appelle "sunset", il a de jolies fleurs couleur saumon.

Le dernier venu au potager s'appelle "sunset", il a de jolies fleurs couleur saumon.

Jolies, non ? C'est leur côté décoratif qui, au départ, a fait le succès des haricots d'Espagne. Pendant toute une période on pouvait même lire qu'ils étaient toxiques. Il n'en est rien. Mais avant de vous parler de leur côté gastronomique, je voudrais vous convaincre de leurs qualités décoratives... et c'est ici que je regrette de ne pas les avoir pris plus souvent en photo pendant l'été. J'espère que ces trois photos de piètre qualité vous donneront malgré tout une idée de l'effet qu'ils peuvent produire.

Les fleurs de haricot d'Espagne sont comestibles. Elles ont un goût de...haricot.
Les fleurs de haricot d'Espagne sont comestibles. Elles ont un goût de...haricot.
Les fleurs de haricot d'Espagne sont comestibles. Elles ont un goût de...haricot.

Les fleurs de haricot d'Espagne sont comestibles. Elles ont un goût de...haricot.

Mais ce n'est qu'un début : plus ou moins rapidement en fonction de la température, de petits haricots apparaissent : au début, ils sont tout fins. Cueillis à ce stade, on les mange comme les haricots princesses. Je trouve même qu'ils ont plus de goût qu'eux.

Les haricots d'Espagne pour décorer et pour se régaler

Plus tard, les gousses deviennent de plus en plus grosses. Tant qu'elles sont encore plates, elles sont toujours très bonnes et fondantes (il faut parfois enlever le fil, mais il vient très facilement en tirant dessus). On peut alors les couper en morceaux et les cuire comme les autres haricots.

A ce stade, les grains commencent à se former. C'est la dernière limite pour manger les haricots d'Espagne frais. Ensuite, la cosse devient coriace.

A ce stade, les grains commencent à se former. C'est la dernière limite pour manger les haricots d'Espagne frais. Ensuite, la cosse devient coriace.

Et si on les oublie (ou bien lorsqu'il est impossible de les attraper car ils poussent trop haut), on les laisse et on les récolte en fin de saison pour s'en servir comme haricots secs.

Trop hautes, les (nombreuses) gousses hors de portée mûriront jusqu'en octobre.

Trop hautes, les (nombreuses) gousses hors de portée mûriront jusqu'en octobre.

La récolte est très abondante et pèse son poids. A tel point qu'il arrive que les perches destinées à les soutenir ploient dangereusement !

Les haricots d'Espagne pour décorer et pour se régaler

Les haricots secs sont très gros, avec une mention spéciale pour les "orteils de prêcheurs"

A gauche, les "orteils de prêcheurs" sont blancs alors que les grains des deux autres variétés sont roses plus ou moins tachetées de noir.A gauche, les "orteils de prêcheurs" sont blancs alors que les grains des deux autres variétés sont roses plus ou moins tachetées de noir.

A gauche, les "orteils de prêcheurs" sont blancs alors que les grains des deux autres variétés sont roses plus ou moins tachetées de noir.

Les haricots orteils de prêcheur sont les plus gros du jardin. C'est John, un ami qui cultive un jardin dans le Nord de la France, qui me les a donnés. La gourmande que je suis lui en est extrêmement reconnaissante car ils sont particulièrement goûteux et fondants.

Les haricots d'Espagne pour décorer et pour se régalerLes haricots d'Espagne pour décorer et pour se régaler

Comment les cultive-t-on ?

Tout comme les haricots communs (phaseolus vulgaris), les jeunes haricots d'Espagne n'aiment pas le froid et ne supportent pas le gel. Il faut donc attendre que la terre soit bien réchauffée pour les semer aux pieds d'un support au choix : perches, clôture ou arbres.

On peut avancer un peu la saison en les semant en godets fin avril/début mai puis en les repiquant ensuite. Une serre non-chauffée mais hors gel ou une pièce fraîche conviennent.

Ensuite, il n'y a plus grand-chose à faire : les haricots d'Espagne, c'est volontaire !

Les haricots d'Espagne pour décorer et pour se régaler

Des haricots d'une autre espèce

Les haricots d'Espagne ou phaseolus coccineus n'appartiennent pas à la même espèce que les haricots les plus courants au jardin, les phaseolus vulgaris. Leurs gousses plates et rugueuses, leurs gros grains et leurs grandes fleurs en grappes permettent de les distinguer. Une autre caractéristique qui permet de les identifier à coup sûr est illustrée sur les photos ci-dessous : c'est la seule espèce de haricot dont la tige émerge en laissant les cotylédons dans le sol.

A gauche, germination de haricots communs (vulgaris) : les cotylédons émergent avec la jeune tige. A droite, des haricots d'Espagne (coccineus) : les cotylédons sont restés dans la terre.A gauche, germination de haricots communs (vulgaris) : les cotylédons émergent avec la jeune tige. A droite, des haricots d'Espagne (coccineus) : les cotylédons sont restés dans la terre.

A gauche, germination de haricots communs (vulgaris) : les cotylédons émergent avec la jeune tige. A droite, des haricots d'Espagne (coccineus) : les cotylédons sont restés dans la terre.

Une autre particularité est leur caractère vivace...sous les tropiques. Mais la variété orteil de prêcheur est connue pour être résistante à des températures allant jusqu'à -5° (certaines sources vont jusqu'à -15°). On va voir : je laisse toujours les racines de haricots dans le sol quand j'enlève les plants en fin saison afin que leur décomposition enrichisse le sol. Si les orteils de prêcheurs sont aussi résistants qu'on le dit, ils repousseront peut-être en mai !

Bien d'autres variétés

Il existe bien d'autres variétés de haricots d'Espagne et, quand on commence à chercher un peu, on a envie de les posséder toutes (enfin, moi). Mais il y a un problème : ils s'hybrident facilement entre eux. Cela signifie que si on veut reproduire plusieurs variétés en conservant leurs caractères, il faut isoler quelques fleurs et réaliser la fécondation soi-même. Mais pourquoi pas quand il s'agit de variétés rares ?

Je reparlerai certainement de ces haricots mais j'avais envie d'écrire quelque chose à leur sujet dès maintenant, à l'époque où l'on commence déjà à rêver à tout ce qu'on va faire pousser dans son jardin l'année prochaine dans son potager et... dans son jardin fleuri.

Alors, bonne journée aux amateurs de fleurs, aux fans de légumes ... et à ceux qui aiment les deux !

Où en trouver ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lily 22/03/2019 16:01

Bonjour, moi aussi j'ai semé des haricots orteil du prêcheur l'an dernier et ai eu une belle récolte,. Nous sommes le 22 mars et j'attends toujours des repousses car j'ai lu qu'ils sont vivaces, mais pour l'instant aucun signe de vie.L'hiver n'a pas été froid, -7 maxi, je ne sais pas si je dois semer à nouveau ou attendre encore ?

Katia 19/03/2019 01:27

Les graines de haricot d'Espagne, Scarlet Runner beans sont en vente à lidl actuellement ; ils les vendaient l'année dernière aussi.
Je suis curieuse de savoir ce qu'ont donné les racines de haricots laissées en terre ? J'ai vu sur youtube une dame qui fait hiverner des plants qui repartent le printemps d'après... Merci

Annick Boidron 19/03/2019 05:48

Bonjour Katia,

Jusqu'à présent, les plants de haricots laissés en terre n'ont pas repris au printemps. Je pense que ma terre est trop humide et froide en hiver. Peut-être cette année ? Bonne journée.

nonette 24/11/2017 14:25

spectaculaire !! j'aime ces plantes généreuses. j'ai remarqué dans mon jardin, le retour de plants de feves qui refleurissent ! ils n'ont pas supporté la canicule, je les avais laissé en place, et voilà que la douceur de l'automne les ravigote.la nature est généreuse . Belle après midi, et à bientot

Annick Boidron 26/11/2017 16:49

Qui refleurissent ! Ici, les plants de fèves semées au printemps sont morts mais des fèves tombées on sol ont germé. Je doute fort qu'elles passent l'hiver mais sait-on jamais ?

naniland 89 24/11/2017 05:30

une belle grimpante j'aime bien on y pense pas assez je trouve
bonne fin de semaine à lundi

Annick Boidron 26/11/2017 16:51

C'est vrai qu'en fin de saison, elle n'est plus très décorative, c'est sans doute pour ça qu'on l'emploie moins au jardin mais dans le potager, elle est parfaite. J'ai même vu des gens qui en avaient fait une cabane ! Bonne soirée

catherine 23/11/2017 22:24

je n'arrive plus à te suivre, tellement tu es prolifique en billets, je lis et me promets de répondre plus tard, et hop, un nouveau billet! sache que je les lis tous et que je suis toujours surprise par ce que tu écris, si original, , tu es une mine de renseignement pour le potager (et le jardin fleuri!!)
je vais essayer ce genre d'haricots l'an prochain, je pensais qu'ils étaient immangeables..comme quoi ..
bonne soirée Annick, à bientôt

Annick Boidron 26/11/2017 16:54

Et moi, je n'arrive plus à répondre ! Et merci pour ta fidélité. J'adore faire découvrir des plantes un peu spéciales (il y en a qui me trouvent même embêtante avec ça !). Au moins, sur le blog, il n'y a que ceux que ça intéressent qui me lisent ! A bientôt et bisous.

John 23/11/2017 19:52

Comme d'habitude un article nickel !
Quelques idées de recettes Annick pour le Haricot d'Espagne ?

Annick Boidron 26/11/2017 17:05

Bonjour John. Tu as reconnu tes petits ? Ces haricots se cuisinent comme les autres haricots. IL faut bien les laisser tremper une nuit puis les rincer Après tu peux par exemple faire revenir un oignon, ajouter les haricots puis, de la sauce tomate et d'autres légumes si tu veux. Ajoute aussi du liquide : de l'eau ou du bouillon. L'idée c'est de laisser mijoter tout ça longtemps à petit feu pour que les haricots s'imprègnent du goût des autres légumes (et aussi coriandre, thym, cumin etc...). Ne sale qu'à la fin pour que la peau reste tendre. Enfin, comme les autres haricots, quoi. Bonne soirée et bon appétit

Rahir 23/11/2017 19:50

Oh j'en avais dans mon ancien jardin, des rouges je pense. Si tu as des graines en trop ça m'intéresse surtout les "orteils". Merci à bientôt
Pascale

Annick Boidron 26/11/2017 17:07

Je vais essayer de t'en envoyer quelques uns mais pour le moment, la poste exagère : les enveloppes sont souvent déchirées ou même, elles me reviennent avec un mot gentil de "mon percepteur". POurtant, je ne dépasse ni le poids limite, ni l'épaisseur règlementaire de 0,5 cm.

eveliotis 23/11/2017 17:47

Je suis fan aussi de ces haricots surtout en grains frais cuits vapeur juste avec un p'tit filet de bonne huile d'olive. Je viens de récolter les derniers un peu oublies et très peu de pertes dus au gel. Tant de formes et couleurs différentes, parfois à goût insipide, parfois de vraies révélations : Echenans à goût de châtaigne, Magic Wisley (+ de 50 cm), Tarbai (le plus gros et plus productif haricot blanc que je connaisse, Kanhawake Mohawk (ancienne variété des indiens d'Amérique) ainsi que les fantastiques Cherokee Trails of tears ... J'suis fan et un peu gaga c'est vrai. Merci pour de nouveau cet article diffuseur de plaisirs.

Annick Boidron 26/11/2017 17:10

Je suis aussi étonnée de voir comme ils sont restés bien roses malgré le gel. Mais après tout, on les met bien au congélateur pour éviter la bruche. Si tu me tentes avec toutes sortes de variétés, je vais être obligée d'agrandir mon potager. MAis un haricot à goût de châtaigne, quand même ! Je me mets en mode recherche. UNe bonne soirée (PS tu as peut-être vu que j'étais retournée faire une tour à redu, cette fois avec des élèves. C'était super !)

Nathalie 23/11/2017 17:19

J'ai testé les haricots d'Espagne pour la 1ère fois cette année. J'ai été très agréablement surprise par ces fleurs de couleur rouge vif, vraiment magnifique, ainsi que par le développement somptueux de cette plante. La structure destinée à soutenir cette guirlande grimpante s'est aussi dangereusement penchée vers le sol, sans toute fois céder. Cela fait plaisir de voir une plante se développer aussi généreusement, surtout sous notre climat capricieux de l'Ardenne belge. Moi, j'ai utilisé la variété "Preisgewinner", formant de très jolis grains rose-mauve, décorés de lignes noires, que je garde pour d'éventuels échanges.

Annick Boidron 26/11/2017 17:12

Chez moi, je crois que ce sont les haricots qui tenaient les perches en fin de saison ! C'est vrai que ce sont des haricots généreux. As tu essayé les "orteils de prêcheur" ?

mariejoclaude 23/11/2017 16:36

Il y a quelques années que nous n'en semons plus ! nous les avons cultivé plus pour la déco , les fleurs sont jolies , tu nous donne envie de recommencer et d'y gouter cette fois ci ! il nous reste plein de graines , blanc , rouge et blanc-rouge !!
bonne soirée

Annick Boidron 26/11/2017 17:14

Si tu les goûte, tu vas aimer. Surtout les gousses plates juste avant qu'elles commencent à gonfler : cuites à la vapeur puis sautées dans un peu d'huile avec un oignons, du persil, etc... un régal !