Journal du jardin, 17 et 18 juillet : taille, boutures et repiquages

Publié le par Annick Boidron

Surtout ne vous exclamez pas en lisant ce titre "Oulala ! Elle n'a pas chômé ce week-end, Annick". J'aurais plutôt dû écrire "Une petite taille ou deux, quelques boutures et un peu de repiquage". Mais le titre est assez long comme ça. J'ai quand même deux-trois choses à vous raconter :

Devant la maison, un peu de ménage ferait du bien : la plupart des plantes ont beaucoup poussé et réduisent le passage. Ce n'est pas ça qui empêche la circulation mais j'ai mal au cœur chaque fois que quelqu'un bouscule mes plantes sans égards !

Journal du jardin, 17 et 18 juillet : taille, boutures et repiquages

La vigne fait de longues branches inutiles qu'il va falloir tailler. Mais comme j'ai prévu de faire bientôt des feuilles de vignes farcies, j'attends encore un peu : autant faire d'une pierre d'un coup.

Journal du jardin, 17 et 18 juillet : taille, boutures et repiquages

C'est du côté de mon céanothe "Gloire de Versailles" qu'il y a urgence. Sa floraison est terminée et il a tant poussé qu'il écrase complètement les lavandes placées devant lui.

Journal du jardin, 17 et 18 juillet : taille, boutures et repiquages

Allez, hop ! Une coupe sévère. En principe, on coupe les branches portant des fleurs fanées jusqu'à la première repousse fraîche. J'ai coupé un peu plus. Je connais mon céanothe : je sais qu'il n'est pas rancunier et qu'il m'offrira bientôt une nouvelle floraison. Sur les branches coupées, j'ai pu récupérer une dizaine de petites pousses non-fleuries avec lesquelles j'ai fait des boutures :

Une branche défleurie coupée avec la petite pousse toute fraîche qui fera une excellente bouture (flèche)

Une branche défleurie coupée avec la petite pousse toute fraîche qui fera une excellente bouture (flèche)

Je sais, pour l'avoir testé, que c'est avec ces petites branches non-fleuries, simplement coupées sous un nœud qu'on obtient les meilleurs résultats (les détails et un "pas-à-pas sont par ici). Cette année, j'ai "découvert" un petit truc qui facilite encore plus le bouturage : j'emploie des pots transparents (percés au fond). Ça me permet de voir facilement si des racines se sont formées ou non.

Boutures de Physocarpus (très faciles) : on voit déjà les racines à travers la paroi du pot.

Boutures de Physocarpus (très faciles) : on voit déjà les racines à travers la paroi du pot.

On pourrait imaginer que ces arbustes sont délicats mais en réalité, le céanothe est vraiment une plante de bonne composition (en tout cas le "Gloire de Versailles").

Mes boutures de céanothe 2020 et une de celles que j'ai réalisées l'année passée. Mes boutures de céanothe 2020 et une de celles que j'ai réalisées l'année passée.

Mes boutures de céanothe 2020 et une de celles que j'ai réalisées l'année passée.

Pour la lavande, c'est une autre histoire. Les lavandes sont des plantes faciles quand elles ont les pieds au sec mais elles ont vite tendance, si elles ne sont pas taillées régulièrement, à prendre une laide tournure.

Une fois le céanothe taillé, la lavande n'a pas fière allure !

Une fois le céanothe taillé, la lavande n'a pas fière allure !

La floraison est terminée : je peux la tailler. Mais sa forme est tout de même très déséquilibrée. J'ai essayé de la "remonter" un peu avec quelques pots en terre. On ne sait jamais.

Journal du jardin, 17 et 18 juillet : taille, boutures et repiquages

Je n'ai pas envie de perdre cette lavande à la couleur bleu très pâle. Je vais attendre que de nouvelles pousses apparaissent pour la bouturer. Ce sont des boutures assez faciles à réussir à l'étouffée. En attendant, je pourrai toujours récupérer les semis spontanés entre les pavés.

Journal du jardin, 17 et 18 juillet : taille, boutures et repiquages

Ah oui, j'oubliais : ces "travaux" m'ont permis de retrouver l'étiquette de ce rosier bizarre aux fleurs simples immenses : c'est Rosa rugosa "Flamingo" et il vient bien de chez Lens. Je l'ai planté là il y a plusieurs années et, maintenant qu'il commence à se développer, je ne le trouve pas à sa place. Mais après tous les efforts qu'il a dû fournir pour s'imposer, j'aurais mauvaise conscience de le déplacer.

Journal du jardin, 17 et 18 juillet : taille, boutures et repiquagesJournal du jardin, 17 et 18 juillet : taille, boutures et repiquages

Voilà, c'est tout ce que j'ai fait au jardin vendredi. Samedi, il faisait trop chaud pour travailler devant la maison ou pour prélever des boutures. Je me suis donc retirée dans mon petit coin de travail à l'ombre pour repiquer en godets quelques semis de cet hiver qui attendaient depuis (trop) longtemps. Ma petite pépinière perso s'est enrichie de quelques godets de Sisyrinchium striatum :

La plante adulte

La plante adulte

Les bébés : de beaux petits plants bien vigoureux.Les bébés : de beaux petits plants bien vigoureux.Les bébés : de beaux petits plants bien vigoureux.

Les bébés : de beaux petits plants bien vigoureux.

Et d'Hysopes bleues et roses :

Les parentsLes parents

Les parents

Et leurs enfants.Et leurs enfants.

Et leurs enfants.

Et voilà ! J'avais réussi à vider complètement ma petite pépinière, mais elle recommence à se remplir tout doucement !

Outre les sisyryngiums et les hysopes, j'ai aussi en réserve des liatris, des éryngiums, des géums, des bermudiennes, des verveines, des oeillets et quelques autres.

Outre les sisyryngiums et les hysopes, j'ai aussi en réserve des liatris, des éryngiums, des géums, des bermudiennes, des verveines, des oeillets et quelques autres.

Bon, j'ai aussi arrosé, coupé quelques fleurs fanées, etc... Mais ça je ne vais pas vous le raconter tous les jours. Allez, à bientôt.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pantoufle 20/07/2020 16:06

Une tite question semis, c'est facile le semi de liatris ? Parce que j'en ai fourni des tonnes de graines, ayant des bulbes, mais cette année, deux mini touffes, pas de fleurs, les autres 12 bulbes environs, semblent avoir disparus (les mulots sont passés par là je pense ?) et du coup, j'en referais bien apparaitre de mes blanches mains :)
Pour la lavande, finalement j'aime bien l'idée du relevage avec les pots, puisque les pots en terre c'est beau :)
Bises Annick !

Pantoufle 21/07/2020 22:46

Il doit bien me rester des graines, je vais tenter le coup, ainsi que des semis de tout ce qui a "disparu" ou est à risque au jardin en ce moment... et que j'aimerai revoir :)
Pas facile tout les jours de perdre des plantes, ça me fait parfois vraiment ch**r, je suis sensible :( Merci de la proposition, et j'ajoute ça dans la balance pour venir dans ton coin, mais avec les 6 chats, pour l'instant on envisage des vacances courtes et pas trop loin plusieurs fois, plutôt qu'un long voyage plus loin... On verra si on trouve un cat sitter de folie d'ici là ;)
Bises Annick !

Annick Boidron 20/07/2020 16:19

Bonjour Marie, je n'ai pas eu de difficulté particulière avec les liatris mais tu vois leur taille ! (IL sont à gauche des sisyringiums sur la dernière photo). Je les ai semés tout de suite après avoir récolté les graines en automne 2019. J'aurais dû les repiquer plus tôt en godets individuels, ils ont un peu végété. Si tu passes par ici, saches que j'en ai encore tout un pot à repiquer mais je crois que j'en aurai assez comme ça !

Rahir Pascale 19/07/2020 21:42

Mais en voilà une idée comme elle est bonne. Le pot transparent pour les boutures !
Ici aussi trop chaud, je n'ai pas fait grand chose non plus.
Bises

Annick Boidron 20/07/2020 16:20

Ben oui, je suppose que d'autres y avaient pensé avant moi mais j'ai réalisé que c'était pratique après avoir fait des boutures à la va-vite dans le premier truc qui m'est tombé sous la main. Bisous et bonne semaine.

Dominique 19/07/2020 14:36

Bonjour Annick ;
Pareil chez moi , ma gloire de Versailles livrée à elle même deux semaines et elle recouvre toutes les autres plantes ! Je l'ai bien taillée aussi .
Super idée le pot à bouture transparent !! Merci
Bon dimanche !

Annick Boidron 20/07/2020 16:21

IL est terrible, hein ce céanothe ! C'est tout à son honneur, remarque. Bonne semaine.