Semis de poivrons : la méthode sopalin* pour accélérer la germination

Publié le par Annick Boidron

Voilà une astuce bien pratique, découverte sur le forum Jardins du Nord auquel je suis inscrite depuis peu.

Afin de rendre à César ce qui lui appartient, sachez qu'il s'agit du truc d'un membre appelé XPmen. Ça avait l'air pas mal, alors j'ai décidé d'essayer.

Une assiette, un sopalin* humide, des graines de poivrons. Le tout recouvert d'un film plastique et hop ! Sur le radiateur.Une assiette, un sopalin* humide, des graines de poivrons. Le tout recouvert d'un film plastique et hop ! Sur le radiateur.

Une assiette, un sopalin* humide, des graines de poivrons. Le tout recouvert d'un film plastique et hop ! Sur le radiateur.

Chez nous, le chauffage est éteint la nuit, la température descend jusqu'à 15°. Par contre, en journée, la température est très élevée dans l'assiette car elle est posée directement sur le radiateur. Il faut croire que ce n'est pas un problème puisque après deux jours seulement, les graines de Chocolat doux ont commencé à germer.

J'ai soulevé le film plastique une fois ou deux pour vérifier la germination mais à part ça, je n'ai touché à rien : pas d'arrosage ni de brumisation. Le sopalin* est imbibé mais pas trop (si on penche l'assiette, l'eau ne coule pas) et je n'ai pas fait de trous dans le film plastique.

Après deux jours de régime sopalin*, la germination commence.

Après deux jours de régime sopalin*, la germination commence.

Et aujourd'hui, les cotylédons verts des tout jeunes Chocolat doux sont apparus. Il était temps de repiquer les plantules.

Ces petites plantules ont l'air bien fragiles, reprendront-elles ?
Ces petites plantules ont l'air bien fragiles, reprendront-elles ?

Ces petites plantules ont l'air bien fragiles, reprendront-elles ?

Pour donner aux plantules toutes leurs chances et ne pas trop changer leurs habitudes, j'ai mis les pots sur le radiateur. Un film plastique leur procurera l'atmosphère saturée d'humidité à laquelle elles sont habituées. Mais ce ne sera que temporaire car demain, elles auront besoin de lumière et devront quitter le radiateur pour se rapprocher de la fenêtre.

A chaud dans une atmosphère humide... histoire de ne pas être trop dépaysés

A chaud dans une atmosphère humide... histoire de ne pas être trop dépaysés

Les avantages de la méthode

Si la reprise se passe bien, cette méthode pour semer les poivrons risque bien de devenir ma favorite et cela pour au moins trois (bonnes) raisons :

La germination est vraiment accélérée

A titre de comparaison, les poivrons Chocolat doux semés au chaud le 13 février ont mis 25 (!) jours avant de montrer le bout des cotylédons. Avec la méthode sopalin*, en 9 jours, c'était réglé ! Et cerise sur le gâteau : presque toutes les graines ont germé.

18 mars : les poivrons chocolat doux semés il y a plus d'un mois se portent bien mais sont en retard sur les autres variétés semées en même temps.

18 mars : les poivrons chocolat doux semés il y a plus d'un mois se portent bien mais sont en retard sur les autres variétés semées en même temps.

Un gain de place

Quand comme moi, on manque de place près des fenêtres, il faut la rentabiliser au maximum. Avec la méthode du sopalin, seules les graines qui germent sont repiquées. On évite ainsi d'occuper de la place inutilement pour les graines qui ne germeront pas !

Récupérer des vieilles graines

Il me restait de très vieilles graines, dans un sachet étiqueté "petits poivrons orange". Si mes souvenirs sont bons, il s'agit probablement de Doe hill. Avant de les jeter, je les ai testées sur le sopalin* : une graine a germé ... je l'ai aussitôt repiquée. 

La graine de poivron orange survivante : je la surveille "Comme le lait sur le feu" (petit clin d'oeil à Nonette : j'adore cette expression! )
La graine de poivron orange survivante : je la surveille "Comme le lait sur le feu" (petit clin d'oeil à Nonette : j'adore cette expression! )

La graine de poivron orange survivante : je la surveille "Comme le lait sur le feu" (petit clin d'oeil à Nonette : j'adore cette expression! )

Bon d'accord, ce n'est pas révolutionnaire : nous avons tous fait ça avec des haricots à l'école maternelle mais je n'avais jamais pensé que ça pouvait être avantageux de pratiquer ainsi avec des graines que l'on replante ensuite.

On trouve des descriptions de la méthode scottex alias sopalin en long et ne large sur le net, démonstration à l'appui mais je crois que vous avez compris !

* Sopalin : se traduit par "papier essuie-tout" en Français de Belgique. J'imagine que vous l'aviez deviné ! En Français de France, sopalin a un synonyme : "Scottex".

Publié dans Semis, Légumes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

berthille 20/03/2017 11:19

Amusant de voir que la variété de melon de Lunéville traverse les départements. J'habite à 40 km de la cité cavalière.

berthille 20/03/2017 11:17

Même style de conclusion cette année mais en en m’enquiquinant encore moins que toi. J'avais récolté de différentes graines de tomates sur des feuilles de sopalin. J'ai posé le sopalin, graines contre terre, à la surface de la jardinière, mouillé le sopalin et mis le couvercle transparent sur la jardinière. Dès que les plantules sont apparues, j'ai ôté le sopalin. Les graines ont rapidement et super bien germé.

VéroniqueD 19/03/2017 19:50

En voilà une bonne idée !
Je vais la mettre en pratique avec des graines de melon de Lunéville qui me semblent un peu molles des genoux.
Merci!

Angelilie 19/03/2017 14:16

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement. N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir

catherine 19/03/2017 09:04

pour vérifier que les graines ont encore un pouvoir germinatif, c'est ainsi qu'il faut faire (test), mais je n'aurais jamais fait comme cela avant d ete lire! je vais essayer..mêm s'il est un peu tard pour les poivrons..cela évite de s'encombrer de pots + graines qui ne germineront pas.
merci du truc, à propos, j'ai semé mes fèves comme toi en petits pots (le carré potager n'était pas prêt) il y a 6 jours et les fèves germent déjà!
bon dimanche Annick