Quatre rosiers australiens dans mon jardin : quelle folie !

Publié le par Annick Boidron

En principe, je préfère les fleurs toutes simples à l'allure campagnarde et... je réussis mal les roses ! Mais voilà, j'ai commis un jour l'erreur de visiter A little bit of paradise : l'arme fatale d'Isabelle Olikier-Luyten, capable de transformer une roses-indifférente en une roses-addict... (enfin, l'avenir nous le dira).

C'est plus précisément en regardant cette séquence que j'ai ressenti les premiers symptômes. Vais-je succomber ?

Voilà ! Vous avez regardé, j'espère ! Vous vous sentez comment ?

Ces rosiers à l'allure libre, associés à des fleurs légères et toutes simples, je trouve ça irrésistible ! Même les rosiers magnifiques qui poussent dans les jardins anglais ne m'ont jamais autant fait de l’œil.

En "monoculture" ou intégrés dans des "mixed borders", les rosiers sont souvent splendides dans les jardins anglais mais n'ont pas le charme de ceux du jardin d'Isabelle..En "monoculture" ou intégrés dans des "mixed borders", les rosiers sont souvent splendides dans les jardins anglais mais n'ont pas le charme de ceux du jardin d'Isabelle..
En "monoculture" ou intégrés dans des "mixed borders", les rosiers sont souvent splendides dans les jardins anglais mais n'ont pas le charme de ceux du jardin d'Isabelle..

En "monoculture" ou intégrés dans des "mixed borders", les rosiers sont souvent splendides dans les jardins anglais mais n'ont pas le charme de ceux du jardin d'Isabelle..

Cela dit, j'ai résisté. Oh, il y a quelques rosiers survivors dans mon jardin, mais j'ai connu tant de déceptions ! Entre les fleurs des rosiers anglais qui pourrissent avant même de s'épanouir (Merci la pluie) ou ceux qui restent rachitiques, je me suis souvent arraché les cheveux ! Bon, allez, j'avoue : je ne m'en occupais sans doute pas assez. Mais je pensais "à quoi bon! mon climat et ma terre ne conviennent pas aux rosiers, passons à autre chose". Depuis-lors, je suis plus attentionnée et mes cheveux commencent à repousser.

Dans mon jardin, les rosiers peuvent être charmants mais sont rarement opulents...

Dans mon jardin, les rosiers peuvent être charmants mais sont rarement opulents...

Et puis, il y a eu Ghislaine de Féligonde. Vous n'imaginez pas ma fierté quand elle s'est couverte de fleurs pour la première fois ! Je me suis dit : "ça y est, j'ai trouvé le truc avec les rosiers".

Ghislaine de Féligonde se couvre de fleurs en juin puis continue à fleurir plus discrètement jusqu'aux premières gelées. MAIS... il ne sent rien du tout !

Ghislaine de Féligonde se couvre de fleurs en juin puis continue à fleurir plus discrètement jusqu'aux premières gelées. MAIS... il ne sent rien du tout !

Cela dit, j'ai peu de mérite. C'est écrit partout :

Cette variété est idéale pour les débutants et les personnes qui ne peuvent pas consacrer de temps à leur rosier.

ooreka jardinage

J'ai bien dû me faire une raison :  je n'étais pas devenue du jour au lendemain une Isabelle bis, le genre qui faire s'épanouir les roses rien qu'en s'approchant du rosier. Mais j'avais au moins compris une chose : il existe des rosiers costauds et (plus) "faciles"... il faut juste les dénicher. C'est là que tout se complique !

Exemple de rosier facile qui pousse bien chez moi mais a un peu tendance à s'effondrer : Henry Martin. C'est un rosier "mousseux" aux jolies fleurs parfumées.

Exemple de rosier facile qui pousse bien chez moi mais a un peu tendance à s'effondrer : Henry Martin. C'est un rosier "mousseux" aux jolies fleurs parfumées.

C'est que désormais, je suis devenue prudente. Si un rosier veut entrer dans mon jardin, il doit résister aux maladies, sentir bon, être remontant, faner avec élégance, avoir un beau feuillage, une allure naturelle, des couleurs qui s'harmonisent entre elles et avec les autres plantes, une taille adaptée à l'endroit où je veux le planter. Voilà, c'est tout ! Heu non, je veux aussi des fleurs gracieuses et qui m'enchantent (tant qu'à faire !).

Ce tout petit rosier blanc dont j'ai oublié le nom, je l'ai acheté chez "de roses et d'autres" à Tellin. J'en ai fait des tas de boutures et, finalement, ce sont celles qui poussent en plein soleil et en sol sec qui se portent le mieux. De roses et d'autres est un rosiériste de Tellin qui propose un très beau choix.

Ce tout petit rosier blanc dont j'ai oublié le nom, je l'ai acheté chez "de roses et d'autres" à Tellin. J'en ai fait des tas de boutures et, finalement, ce sont celles qui poussent en plein soleil et en sol sec qui se portent le mieux. De roses et d'autres est un rosiériste de Tellin qui propose un très beau choix.

Une technique, pour trouver la perle rare, consiste à écumer les catalogues des rosiéristes, à faire des listes comparatives, à croire ce qu'ils racontent sur parole. Ou bien à noter dans un petit carnet les noms des variétés dont vous dites le plus grand bien sur vos blogs... et ne pas perdre le carnet !

Notez que certains rosiéristes nous aident en proposant un moteur de recherche par critères :

Recheche de roses sur le site de Louis Lens
La recherche par critères est bien pratique, mais le nombre de critères est limité.

Il existe cependant une sorte de génie qui produit des roses qui ont (quasi) toutes les qualités listées ci-dessus. Enfin, si on en croit Isabelle. Il s'appelle Warren Millington. C'est un Australien qui réalise des croisements entre des rosiers Européens. Ses roses sont multipliées et distribuées en Belgique par Daniel Schmitz. Il livre aussi en France, bien-sûr.

Alors, comme c'était mon anniversaire et qu’Alain n'a jamais d'idées*, je lui ai suggéré de m'offrir une plante. Comme il ne savait pas quelle plante, je lui ai suggéré un rosier. Et, comme il ne savait pas quel rosier, j'ai pris les choses en mains et je me suis concocté une petite liste de roses de Warren.

* Je parle bien-sûr d'idées de cadeau. Alain a tout de même quelques idées** !
**Et en plus, parfois, il lit mon blog... prudence !

Le choix fut cornélien ! Je voulais me limiter à quatre rosiers : je ne peux pas en accueillir plus actuellement. Et puis, je veux tester : ce qui pousse bien à Malmédy et dans le Hainaut ne se plaira pas forcément chez moi. Finalement, après plus d'un mois de tergiversations, de ratures et de renoncements douloureux, j'ai sélectionné quatre petits rosiers. Vous vous doutez bien que, depuis lors, j'ai déjà regretté d'en avoir éliminé certains... je pense à eux et je vais les revoir de temps-en-temps. Qui sait, peut-être qu'un jour...

Ma liste

Voici la liste de mes achats. Vous me direz ce que vous en pensez. Pour chaque rosier, j'ai mis un lien vers le site de Daniel Schmitz et vers sa description sur A little bit of paradise.

Looking cute®

A priori, c'est un nom un peu "nunuche" qui ne m'attirait guère. Mais il paraît, si j'en crois Isabelle, que ses pétales "semblent danser". Je veux des pétales qui dansent ! Et puis elle a "un fort parfum musqué".

September stars®

Celle-ci, avec son petit centre rose devrait s'harmoniser avec la précédente. Elle a aussi un parfum musqué et épicé (Je confirmerai quand la première rose sera assez ouverte pour que je puisse mettre mon nez dedans). Mais je l'ai aussi choisie pour la luminosité de ses fleurs. September star est mon coup de cœur : elle était dans ma liste depuis le début et n'en est jamais sortie !

Framboise frappé®

Son nom m'énerve (j'aurais écrit framboise frappée). Mais admettons. On va dire que ça fait référence à un "frappé aux framboises". J'ai eu envie d'essayer une rose à l'allure un peu plus "anglaise", avec plein de pétales ! Mais quelle couleur ! Il parait que ce rosier a un parfum de fruits et d'épices, en plus !

Natural Blonde ®

Une "vraie blonde" ! Décidément, si Warren est un créateur de génie, l'inspiration semble lui faire défaut quand il s'agit de nommer ses roses. Mais qu'à cela ne tienne : on ne choisit pas une rose pour son nom. Celle-ci, je l'ai sélectionnée, une fois de plus, pour son parfum : fort parfum de myrrhe, d'estragon et de pomme cuite. Je me réjouis ! Il faut dire aussi que la fleur n'est pas mal, non ?

Bon, vous avez remarqué, à part Framboise frappé, j'ai encore choisi des roses simples, ou presque. Mais ce qui est fait est fait et les rosiers sont déjà installés, au pied du mur ouest de la maison. Là, ils reçevront le soleil tout l'après midi. J'espère que ce sera suffisant.

Voilà, c'est là ! J'avoue que ce n'est pas le summum de l'esthétisme. Pour décrypter la photo, sachez que les tas de paille cachent les jeunes rosiers et que les gros cailloux sont ceux que j'ai extraits du sol pour les planter...

Voilà, c'est là ! J'avoue que ce n'est pas le summum de l'esthétisme. Pour décrypter la photo, sachez que les tas de paille cachent les jeunes rosiers et que les gros cailloux sont ceux que j'ai extraits du sol pour les planter...

Côté sérieux, Daniel Schmitz, chapeau ! Quelques jours avant que ma commande n'arrive, j'ai reçu un email rempli de conseils de plantation. J'ai ainsi pu tout préparer pour le jour J.

Le plaisir de déballer ses plantes !
Le plaisir de déballer ses plantes !
Le plaisir de déballer ses plantes !

Le plaisir de déballer ses plantes !

Les plants étaient bien verts, bien frais, avec de bien belles racines. J'ai suivi les prescriptions à la lettre : je les ai faits tremper une nuit avant la plantation.

Quatre rosiers australiens dans mon jardin : quelle folie !

J'avais déjà creusé de grands trous et enlevé les plus gros cailloux. A la plantation, j'ai ajouté du compost bien décomposé à la terre, j'ai enterré les plantes d'une dizaine de centimètres, j'ai arrosé APRÈS la plantation et j'ai recouvert le tout de paille ! J'ai rarement été aussi consciencieuse de ma vie.

Sous ce tas de paille... des promesses.

Sous ce tas de paille... des promesses.

Et voilà ! Attendons... Il y a déjà quelques vivaces qui poussent là où j'ai planté mes rosiers. J'en ai enlevé certaines et j'attends la reprise de la végétation pour faire le bilan et voir ce qu'il faut changer. Il existe un livre qui traite très bien du sujet, paraît-il... heureusement, c'est bientôt la Saint Valentin ! (Ceci est un test).

Besoin de vous

D'une part, vous pourrez peut-être me donner de bons conseils pour mes rosiers.  Surtout si, comme moi, vous les cultivez dans un sol schisteux, un peu acide, dans une région en principe pluvieuse et froide où il peut faire aussi très chaud et sec, quoi que rarement !

Mais surtout, je voudrais avoir un conseil : je cherche un beau rosier à fleurs violet foncé, peut-être avec le centre un peu clair. J'aimerais soit un grand buisson, soit un grimpant de petite taille. Qu'il sente bon, qu'il ne soit jamais malade... enfin, qu'il soit parfait !

J'ai trouvé celui-ci sur le site de Louis Lens : il s'appelle Rosengarten Zweibrücken, n'est-ce pas romantique ?

Rose Rozengarten_Zweibruckensur le site de Louis Lens
Photo du site Louis Lens. On accède à sa fiche en cliquant dessus.

Le connaissez-vous ? Est-ce un bon choix ? Peut-être pouvez-vous m'en conseiller un autre du même genre ? Mais vous êtes peut-être trèèèèèèès occupé(e)s, ou fatigué(e)s. Ou bien vous avez autre chose en tête que les rosiers pendant les fêtes !

Pas de problème, je suis patiente !

A bientôt ... On se retrouve pour le SOL ?

Publié dans jardin d'agrément, roses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie RICOT 10/01/2019 11:53

Bonjour Annick,

pour info : http://www.rosierverdun.com/article-le-choix-du-porte-greffe-76715674.html

Bonne journée

Annick Boidron 12/01/2019 17:02

Merci à Sophie pour l'info concernant les portes-greffes. On ne trouve pas ça facilement. Pour Mamina : non, je n'ai pas trouvé de solution pour les roses qui pourrissent avant de s'épanouir. Après plusieurs années d'espoirs, j'ai malheureusement été obligée de supprimer les rosiers en question qui, de toutes façons restaient chétifs. je sais maintenant que je dois éviter les rosiers à grosses fleurs pleines de pétales ! C'est vrai que j'habite dans une région plutôt pluvieuse (mais certainement pas tropicale). C'est le Sud de la Belgique, une région de collines restée encore naturelle dans ce petit pays surpeuplé. le temps est assez peu prévisible d'une année à l'autre : plutôt chaud et sec en 2018 mais froid et pluvieux en 2017. On a besoin de plantes costaudes !

Mamina 12/01/2019 16:52

Bonsoir Annick,
Je poursuis ma balade sur ton blog et ton billet sur les rosiers m'interpellent surtout lorsque tu parles de roses qui pourrissent avant de s'ouvrir. C'est exactement le cas d'un rosier ancien que j'ai reçu en cadeau d'une amie qui habite le sud de l'île. Chez moi dans les plaines il pleut souvent mais il fait aussi très chaud des fois. Je suis désemparée devant des boutons de roses charnus de pétales et qui moisissent. As-tu trouvé la solution à ce problème ? Il me semble que ta région est aussi pluvieuse que la mienne ! A bientôt

Sophie 02/01/2019 12:05

Bonjour Annick,

étant moi-même en pleine réflexion pour l'achat de quelques rosiers, je suis "tombée" sur celui-ci "http://www.pepiniere-rosesloubert.com/catalogue,3/purple-skyliner,991667.html" décrit comme "Petites fleurs semi-doubles violettes, parfumées. Remontant. Hauteur: 2 m." que l'on retrouve sur "http://souslecieldardenne.blogspot.com/2018/07/cest-le-temps-des-roses-et-cie.html"
Malheureusement, je ne saurais pas te donner de conseils étant "grande débutante" si l'on peut dire en rosiers ;-)

Par contre, j'ai visité la roseraie cet été, et les roses étaient toutes très belles.

Malgré tout, je pense que le choix du porte-greffe doit être un critère important selon la terre et la région où l'on se situe...

Bonne journée
& Très belle année 2019

nanie 01/01/2019 07:10

je suis Isabelle depuis plus de 2ans
et tous les jours je suis surprise
merci pour ce grand moment de rosiers
j'ai fort apprécié
passe une très agréable journée

Florence de Jardinsmerveilleux 31/12/2018 11:29

Quand j'ai vu ton post sur le reader, je me suis dis voilà des infos qui m'intéressent ! Tu n'as pas choisi les mêmes que moi (http://www.jardinsmerveilleux.eu/2015/11/les-roses-de-warren-a-frescati.html) et tu n'as pas mon sol argilo-calcaire, mais je peux te donner des nouvelles de mes roses de Warren. Le démarrage et la croissance est beaucoup plus lente qu'un "David Austin", mais quel bonheur avec 'Isabelle et le magicien d'Oz', 'Hilda Sophia Lehmann' et 'l'Oiseau chanteur'. Tu pourras les retrouver dans mes posts sur les roses, notamment "les roses du petit puit" où je parle aussi de deux rosiers mauves... Bon réveillon ;)

catherine 31/12/2018 09:42

Je vais également mettre un bémol, car chez moi, les rosiers de Warren n'ont pas donné grand chose, je ne sais pas si ma terre acide les aime, mais après un bon démarrage, les branches sèchent, les fleurs ne tiennent pas longtemps, malgré mes bons soins..je le regrette car certaines fleurs sont bien jolies..mais pas les rosiers.
Je suis sûre que le porte greffe n'est pas adapté à ma terre bretonne, et la vigueur fait défaut ensuite à ces rosiers. Personnellement je n'enterre pas le point de greffe, car lorsque je l'ai fait autrefois, les rosiers étaient plutôt échevelés, avec des branches fines et graciles.
Je te souhaite de beaux rosiers, mais surtout n'oublie pas de bien les nourrir, car je suis sûre que c'est la clé de leur bonne forme!
J'ai plusieurs rosiers de chez Mela Rosa, et je n'ai jamais eu de soucis avec eux, ils sont vraiment de toute beauté et d'une vigueur peu commune!
Je te souhaite une belle année 2019, avec plein de bonheur côté famille et côté jardin!
à bientôt
bises du dernier jour!

sandrine 30/12/2018 22:08

Coucou Annick,
Je m'occupe de te faire parvenir des boutures enracinées d'Hansa. Oui, il est pas mal épineux, mais ses épines sont plus petites et plus "souples" que les autres rosiers : je peux le saisir avec des gants ordinaires. Côté rosiers bleus, j'ai introduit l'an dernier le liane 'bleu magenta', acheté chez Histoires de roses. Comme les neuf autres de même provenance, il a survécu sans soins et sans eau à la canicule de l'été. Des nouvelles l'an prochain, quand, j'espère, il fleurira !
Bien à toi et à bientôt !

Michel 29/12/2018 22:41

J'ai acheté september stars chez Schmitz mais l'acclimatation chez moi est très compliquée et j'ai failli le perdre, très décevant en tout cas ! Si on va dans cette pépinière, ne pas oublier chez GABRIEL, grand spécialiste de plantes vivaces ! Je suis peut-être trop paresseux pour m'occuper des rosiers, je préfère les plantes moins contraignantes ! Un seul rosier me donne entièrement satisfaction chez moi, c’est guirlande d'amour (Il vient de chez Daniel Schmitz)
Cette pépinière est située sur les hauteurs de Malmédy :à Bellevaux, soit une des régions les plus froides de Belgique

Caroline 29/12/2018 13:26

Ah quel choix dans les rosiers! Tu as fait une belle liste, j'espère qu'ils se plairont chez toi, j'en ai eu 3 de Warren et malheureusement c'est un échec total, ils ne poussent pas et ne supportent pas le froid, je suis près de Liège en plaine. Ceux qui réussissent bien ce sont les kordes, les Lens, je teste les mela Rosa du nord de la France depuis un peu plus d'un an.
Daniel Schmitz est de bon conseil et j'ai toujours eu des rosiers de qualité chez lui.
Un beau pourpre au jardin, mais très spécial c'est Weg der Sinne de kordes. Il est parfumé, très résistant, de beaux fruits, très remontant et en 2 ans, a passé 1m20. Il démarre rose pourpré et en vieillissant par sur le pourpre foncé violacé.
Bonne journée

Annick Boidron 29/12/2018 13:51

Bonjour Caroline,

AÏe ! Voilà le premier avis négatif que je lis sur ces roses ! J'espère que les miens survivront car, malgré que je les aie plantés dans un endroit assez abrité il peu faire très très frois à Bouillon, en hiver. le tout combiné à l'humidité, ça risque de mal se passer. Note que je n'ai jamais perdu de rosiers à cause du gel mais ils supportent mal la pluie et le manque de soleil en été. Je pense aussi, vraiment, que je ne les "nourris" pas assez. Je viens d'aller voir le rosier dont tu parles, il correspond vraiment à mes goûts. J'ai bien envie de l'essayer... lui aussi. Merci pour les conseils et bon week-end.

Babou 29/12/2018 12:11

Joli choix de rosiers mais attention on devient vite addict surtout si on lit le blog d'Isabelle !!!
Je possède le rosier Rosengarten Zweibrücken (en fait je cherchais un rosier qui ressemble à Veilchenblau que je possède aussi mais qui soit remontant), je l' ai planté à l'automne 2017 donc il est encore très jeune. Ce que je peux vous dire, c'est que malgré la canicule cet été, ma terre lourde et argileuse, le gel (Ardennes), il a fait plusieurs nouvelles branches, il n'a pas arrêté de fleurir et il est indemne de maladie. La couleur correspond plus à la photo de chez Lens car je l'ai vu plus mauve ou plus rouge sur certains sites. Voilà, j'espère que ces informations pourront "un petit peu" vous aider.

Annick Boidron 29/12/2018 13:17

Merci Babou, ça m'aide beaucoup. Il est vrai que le risque de devenir addict est grand mais je veux y aller progressivement. Cela dit, j'ai toujours beaucoup de mal à choisir entre des plantes. Ce que vous me dites sur Rosengarten Zweibrücken me plait bien. J'ai bien envie de l'essayer... ainsi que ceux qui me sont recommandés dans les autres commentaires. Merci pour vos conseils.

annette 29/12/2018 09:55

bonjour
j'ai un rosier très facile rosa rugosa Hansa.Jamais malade très remontant et très parfumé,il est plater près de ma table de rempotage bouturage.... juste pour le plaisir du parfum! seul hic c'est un rugosa donc très épineux.
bonne journée
Annette

Annick Boidron 29/12/2018 13:21

Merci Annette, je vois que SAndrine, dans un commentaire précédent me recommande aussi ce rosier. J'aime les rugosa et je sais qu'ils poussent bien chez moi. Alors, il n'y a plus qu'à...