Culture des poivrons et des aubergines 1 : c'est parti pour les semis !

Publié le par Annick Boidron

Voici le premier article d'une série consacrée à l'évolution de mes semis de poivrons et d'aubergines en temps réel. J'ai beaucoup galéré et tâtonné avant de trouver une façon de procéder qui marche, qui soit pratique et qui ne demande pas de grands investissements. Encore cette année, j'ai changé deux ou trois petites choses pour me simplifier la vie.

C'est que ce n'est pas toujours facile, les semis de poivrons et d'aubergines : pour germer, pousser, fleurir et fructifier, ils ont besoin de chaleur, de lumière et ... de temps Malheureusement, ces trois facteurs manquent cruellement dans nos régions aux étés souvent courts et froids. Le principe consiste donc à les contourner... Je vous explique comment je fais.

1. Le temps

Bien-sûr, on ne peut pas le ralentir mais on peut jouer sur deux tableaux : choisir des variétés hâtives bien adaptées et... semer tôt. Certains commencent en janvier...J'ai tout de même attendu février car si les plants sont trop développés avant l'installation dans la serre, je me retrouve devant un problème de place.

Côté variétés, j'en ai essayé beaucoup. Voici celles que j'ai choisies de (re)semer cette année car, pour le moment, ce sont elles qui réussissent le mieux sous mon climat.

Côté poivrons

Chocolat doux, Doe Hill, Alpina et Sivrija

La photo du poivron "doe hill" vient du site de Solana Seeds.La photo du poivron "doe hill" vient du site de Solana Seeds.
La photo du poivron "doe hill" vient du site de Solana Seeds.La photo du poivron "doe hill" vient du site de Solana Seeds.

La photo du poivron "doe hill" vient du site de Solana Seeds.

Côté piments

Les piments padrons, envoyés par Sylviane l'année passée, ont produit très rapidement de nombreux fruits parfois piquants ou parfois doux, mais toujours délicieux.

Les autres piments que j'ai essayés jusqu'ici ont un cycle beaucoup plus long : certains doivent être rentrés en automne pour pouvoir fructifier.

Piments padrons en début de culture. Ces piments se mangent verts, grillés, et sont un délice.

Piments padrons en début de culture. Ces piments se mangent verts, grillés, et sont un délice.

Côté aubergines

Little fingers et greenapple m'ont donné une bonne récolte l'année passée : pourquoi changer une équipe qui gagne ?

LA photo de droite vient du site de Solanasseds, je n'ai pas eu la présence d'esprit de photographier greenapple l'été dernier.LA photo de droite vient du site de Solanasseds, je n'ai pas eu la présence d'esprit de photographier greenapple l'été dernier.

LA photo de droite vient du site de Solanasseds, je n'ai pas eu la présence d'esprit de photographier greenapple l'été dernier.

A côté de ces variétés je vais en essayer quelques autres....  il faut bien s'amuser un peu ! (Suivez ce lien si ça vous intéresse)

2. La chaleur

Les poivrons et les aubergines ont besoin de beaucoup de chaleur pour germer (plus de 25°) et aussi pour se développer (environ 23° en journée au début de leur croissance). Mais il n'est pas nécessaire de dépenser des fortunes en mini-serres ou autres chambres de culture.

La méthode sopalin pour la germination

Cette année, j'ai décidé d'utiliser la méthode sopalin pour tous mes semis de poivrons et aubergines et cela pour trois raisons :

  • Je peux atteindre la température de germination optimale d'environ 28° en posant les récipients sur un radiateur.
  • Je dispose de peu de place pour les semis à l'intérieur et je n'ai pas envie de perdre de l'espace pour des graines qui ne germeront pas. Avec la méthode sopalin je ne repiquerai que les graines qui auront germé.
  • Un premier essai de cette méthode l'année passée a été concluant.

L'avantage du sopalin, c'est qu'on peut écrire dessus avec un feutre indélébile ! (Avant de le mouiller). Mais ce n'est pas très écologique : je pense que du tissu pourrait le remplacer.

J'ai utilisé une petite boite de rangement translucideJ'ai utilisé une petite boite de rangement translucide

J'ai utilisé une petite boite de rangement translucide

Et hop ! sur le radiateur. (J'ai dû mettre des revues en dessous des récipients sinon la température était trop élevée)

Et on attend la germination.

Et on attend la germination.

Une mini-serre ? Il y a plus économique

Bien-sûr, dès que les premiers germes verts apparaissent, il faut repiquer les jeunes plantules dans la terre... et il n'y a plus assez de place, ni de lumière, sur le radiateur. Heureusement, dans la cuisine, il y a un coin un peu à l'abri des regards, sous un escalier. C'est là que je me suis installée. L'année passée, j'avais bricolé un truc avec une malle en métal récupérée, mais ce n'était pas pratique. Cette année, j'ai préféré employer une boîte de rangement transparente avec couvercle. Celle-ci mesure 78x56x18 cm et coûte 12,99 € chez IKEA (il y a bien moins cher ailleurs).

Cette boite fait partie de la série SAMLA. Elle est bien transparente, ce qui ne se voit pas forcément sur la photo.

Cette boite fait partie de la série SAMLA. Elle est bien transparente, ce qui ne se voit pas forcément sur la photo.

Je la chauffe à l'aide d'un câble de faible puissance (30W) d'une longueur de 3,5 m acheté l'année passée (20€). Il permet d'augmenter la température de quelques degrés par rapport à celle de la pièce.  Ce genre de câble doit être enterré dans du sable humide. Du sable de rivière fait très bien l'affaire : j'en ai utilisé 1 sac et demi pour obtenir une couche de 5 cm dans le fond du bac.

Culture des poivrons et des aubergines 1 : c'est parti pour les semis !

Pour fixer le câble, c'est un tantinet énervant car il tendance à se tortiller quand on l'installe (en tout cas, le mien fait ça !). Mais en versant d'abord 2-3 cm de sable dans le fond, puis en le fixant avec poignées de sable humide, j'en suis venue à bout. Il faut garder une distance de 8 cm minimum entre deux boucles.

Ouf ! le plus dur est fait.

Ouf ! le plus dur est fait.

Il suffit ensuite de recouvrir à nouveau de 2 cm de sable puis d'égaliser la surface. Voilà, c'est prêt ...Cela dit, ce dispositif n'accueillera les jeunes poivrons et piments que dans quelques jours (au mieux...).

Culture des poivrons et des aubergines 1 : c'est parti pour les semis !

Après une nuit, la température dans la boite atteignait 23,5°, ce qui est parfait pour le début de la croissance.

Reste plus qu'à préparer le substrat de repiquage

Pour ça, j'ai employé du terreau du commerce tamisé mélangé à de la lave concassée (2/3 - 1/3). La lave concassée n'est pas indispensable, du sable conviendrait aussi. Coup de bol : mes plateaux alvéolés font exactement la largeur de ma boite ! J'ai aussi fait un demi-plateau pour les aubergines.

Culture des poivrons et des aubergines 1 : c'est parti pour les semis !Culture des poivrons et des aubergines 1 : c'est parti pour les semis !Culture des poivrons et des aubergines 1 : c'est parti pour les semis !

Tout cela est déjà placé dans la boite de rangement rebaptisée mini-serre-chauffante afin d'être à la bonne température. Ainsi, dès que des petits cotylédons verts apparaitront sur le sopalin, je pourrai repiquer les plantules immédiatement dans un terreau bien chaud et bien douillet.

Culture des poivrons et des aubergines 1 : c'est parti pour les semis !

Reste plus qu'à poser le couvercle pour que l'ensemble reste à la bonne température...

Juste posé, le couvercle : l'air doit pouvoir circuler.

Juste posé, le couvercle : l'air doit pouvoir circuler.

3. La lumière

J'ai mal choisi ma lampe quand je l'ai achetée l'année passée. Non d'un point de vue efficacité car elle éclaire très bien : mes poivrons de l'an dernier ont apprécié. Elle consomme peu, ce qui est intéressant. Mais elle n'est pas pratique. Trop lourde, je la trouve difficile à installer. Après, ça va, elle est plutôt facile à utiliser.

(Voici le lien vers le site de VPC où je l'ai achetée l'année passée : les prix ont augmenté !)

Je l'ai bêtement attachée sous les escaliers avec des bouts de ficelles (littéralement). Heureusement que nous ne les empruntons pas souvent. Les petits galets, par contre, sont bien pratiques car ils permettent d'adapter la hauteur de la lampe très facilement.

Culture des poivrons et des aubergines 1 : c'est parti pour les semis !

Je l'ai, je ne vais pas la jeter. Mais quand je devrai la changer, je pense que j'opterai pour des rubans de leds (je suis en train de me renseigner et d'ailleurs je suis avide de bons conseils...).

Comparaison avec mon installation de 2017 : j'ai plus de place et l'accès aux plants sera plus facile.Comparaison avec mon installation de 2017 : j'ai plus de place et l'accès aux plants sera plus facile.

Comparaison avec mon installation de 2017 : j'ai plus de place et l'accès aux plants sera plus facile.

Et maintenant, regardez : une fois les tentures tirées, seule une lueur suspecte indiquera qu'il se passe quelque chose de bizarre sous cet escalier.

Culture des poivrons et des aubergines 1 : c'est parti pour les semis !

Je suis assez contente de moi : sans bricolages compliqués ni dépenses excessives (Environ 80 € de matériel réutilisable), je me suis fait une pouponnière à poivrons/aubergines assez pratique et pas encombrante. Est-ce que tout se passera comme je le souhaite ? On verra. Mais, quoi qu'il arrive, je vous le raconterai, c'est promis.

Il y a quand même un truc qui me turlupine

Exception faite des poivrons Slovènes Alpina et Sibrija dont il me reste pas mal de graines dans le sachet d'origine, j'ai récolté les graines des autres variétés sur mes poivrons /piments/aubergines cultivés dans la serre. Or, je n'ai pris aucune précaution pour éviter les hybridations. Ce risque, selon la plupart des sources, serait inférieur à 10%...mais pas négligeable. Pour moi, ce n'est pas bien grave, je mangerai ce qui poussera, quitte à rectifier le tir et commander de nouvelles graines l'année prochaine. Mais je pense qu'il est plus prudent d'éviter les échanges de ces graines cette année.

Encore un mot (le dernier, c'est juré)

J'ai commencé une nouvelle page sur laquelle je compte indiquer tous les semis que je réalise, les résultats, etc... L'idée est de faire une sorte de "pense-bête" pour apprendre de mes erreurs et ne pas oublier ce qui a bien fonctionné. C'est surtout un outil pour moi mais, si ça vous dit d'y jeter un œil, cette page est en ligne ici. Ou bien tout en haut dans le menu de droite.

Allez, je vais voir si ça germe, à bientôt

Publié dans Semis, Serre, Légumes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laurence 16/02/2018 18:06

Alors là j'admire totalement le projet qui demandera beaucoup de discipline. Je suis moi-même en train d'essayer d'utiliser le sopalin humide dans un sachet en plastique pour le passage à froid des annuelles... Après 11 jours de frigo, des germes ont réussi à sortir déjà des delphiniums consolida et d'une variété de hibiscus simply love. Je les ai donc transplanté en terrines... affaire à suivre

Annick Boidron 18/02/2018 10:19

Tu me fais penser que je ferais bien de semer les graines de vivaces rustiques et aussi certaines annuelles reçues du SOL. Tu feras un article sur tes semis ? Ce serait intéressant

naniland 89 16/02/2018 06:46

cela me donne des envies ... c'est malin !!! hi hi

Annick Boidron 16/02/2018 16:04

Bah ! Ce n'est pas trop dangereux comme envie : fais-toi plaisir...

Philippe 14/02/2018 22:08

Finalement , je viens d'acheter des LED horticoles. Dans un premier temps, je vais l'utiliser en complément de l'éclairage procuré par une fenêtre. On verra ce que cela donne, produit chinois et pas trop cher par rapport au reste du marché.


Roleadro Led Culture 45w 169 Leds Panneau Lampe de Croissance Floraison per Plante Horticole Hydroponique Lumière Lampe Germination Culture Indoor 276mm * 276mm * 14mm [Classe énergétique A+++]

Annick Boidron 15/02/2018 08:23

Je viens d'aller voir. En tout cas, les critiques sont positives. A voir à l'usage... Est-ce que vous pourrez nous faire part de vos résultats ?

Philippe 13/02/2018 21:35

Quelqu'un aurait-il un avis sur ce LED horticole qui semble d'un prix abordable. Conviendrait-il pour éclairer le type de boîte décrit dans ce post ?

https://www.ebay.fr/itm/15W-LED-Eclairage-pour-plantes-Lampe-de-Croissance-Grow-Light-Horticole-Lampe/263491091587?hash=item3d594afc83:g:e5cAAOSwE8dagIXr

Philippe 15/02/2018 09:25

Pas de soucis, je vous donnerai mon avis après usage.

Annick Boidron 14/02/2018 21:27

Voici le lien vers le fil de discussion concernant ce sujet : https://www.jardins-du-nord.fr/viewtopic.php?f=3&t=10109. Il y a pas mal d'infos intéressantes

Annick Boidron 14/02/2018 20:57

Bonsoir,

je vous réponds par rapport aux informations données par John (Eveliotis) ci-dessous. On peut lui faire confiance, il a de l'expérience en la matière. IL dit qu'il un lumière d'environ 7500kelvin (c'est la "chaleur", c'est à dire la composition de la lumière en différentes couleurs). Si on fait un calcul, on est en dessous, mais je ne crois pas que ce soit bien grave. Concernant les "lumen", par contre, c'est à dire l'intensité de la lumière elle est de 500 K. Or John parle de 10 000K. Donc, à priori, c'est insuffisant (ou il faudrait20 !)
LA lampe que j'utilise fait 2700°k . Je me suis trompée, j'ai commandé une lampe "floraison", au lieu de "croissance" 6500°K; Quant à l'intensité, il n'y a pas d'infos sur le site. J'ai quand même l'impression que les poivrons sont relativement "souples" quant à la luminosité. MAis j'avoue que ce choix est un fameux casse-tête. Peut-être pourriez-vous essayer de poser votre question sur "jardins du Nord" où vous trouverez des personnes assez expérimentées qui pourront peut-être vous aider (et moi aussi, du coup !). Bonne soirée

Philippe 13/02/2018 21:24

Très intéressant post. J'aurais voulu savoir si votre lampe permettait la croissance des semis dans une pièce totalement obscure et à travers le couvercle en polypropylène de la boîte.

Bonne soirée

Annick Boidron 14/02/2018 08:53

Bonjour,

Dans "une pièce complètement obscure", je peux vous répondre oui sans hésitation puisque l'endroit où je l'ai installée ne reçoit pas de lumière et que j'ai obtenu de bons résultats l'année passée de cette façon. En ce qui concerne le couvercle, c'est la première année que je l'emploie je ne peux donc pas être totalement affirmative. Cependant, il me paraît assez transparent pour qu'il n'y ait pas de problème (ça ne se voit pas forcément sur les photos). Cette lampe peut éclairer une surface d'environ 1 mètre carré en fonction de la hauteur à laquelle on la place.

Agnès - Esprit Laïta 13/02/2018 18:21

Je n'ai pas encore commencé mes semis mais je ne suis pas pressée, je sais que nos parents nous donnerons des petits plants. Pourtant j'aimerais bien commencé à apprendre et tes conseils sont précis et précieux.

Annick Boidron 14/02/2018 08:55

Bonjour Agnès, merci si mes "conseils" peuvent t'être utiles. J'imagine que tes parents doivent en avoir aussi de bien intéressants à te donner s'ils produisent des plants chaque année (tu en as de la chance !). Bonne journée

mariejoclaude 13/02/2018 11:31

Ton climat n'est pas le même que chez moi ! mais je trouve que c'est un peu vite !!! voila comment je procède : je sème dans les 1er jours de mars tomates , basilics , poivrons , aubergines en petits godets placé dans une barquette avec couvercle translucide , placée dans notre salle d'eau 22 ° , levée des tomate en 5 jours , aubergines et poivrons 10 jours , dés la levée je mets dans une pièce avec davantage de lumière et moins chaude et j’aère pour que le plant ne file , 3 semaines après je repiques les tomates en godets ,,, en poivron je fais poivron/ tomates , piment d’Espelette et d’anglet et aubergine d'aubenton , 5 variétés de basilic , 25 variétés de tomates anciennes , ,, environ 2000 plants en tout ,,, voila ma méthode simple mais le climat est différent chez moi !!! bonne journée

Annick Boidron 13/02/2018 11:43

Bonjour Claude,

Merci pour ce commentaire détaillé. Je fais à peu près comme toi pour les tomates, basilics, etc... mais pour les poivrons/aubergines, chez nous, c'est trop tard parce que, comme tu dis, ce n'est pas le même climat (ce que je regrette bien souvent). IL est vrai aussi que je ne pourrais pas faire ça avec 2000 plants ! en comptant les basilics, je pense que je n'arrive même pas à 100 plants à semer à chaud ! Et heureusement, car je n'aurais pas assez de place pour entreposer tout ça à l'abri des gelées jusque fin mai ! DAte à laquelle je peux repiquer tout ce petit monde en serre (j'en donne aussi pas mal). Dans mon froid et pluvieux pays, je n'arrive même pas à cultiver les basilics à l'extérieur : je dois les mettre dans ma serre pour qu'ils poussent bien. Bon, à tout cela il y a des compensations : il est bien rare que nous souffrions de la sécheresse. Bisous

Rahir Pascale 12/02/2018 22:01

Encore une fois, je me régale avec tes articles. J'ai toujours loupé les semis de poivrons et je sais maintenant comment les réussir. Merci pour tout ce que tu partages. Je vais de ce pas aller voir ta fameuse page en ligne. Bises à toi !

Annick Boidron 13/02/2018 11:51

Bonjour Pascale. Bien sûr, on ne peut jamais être certain du succès mais j'espère que mon expérience (toute relative) pourra t'aider un peu. Bon, maintenant, j'espère qu'elles vont bien germer et reprendre, mes petites graines ! Patience....

John 12/02/2018 21:31

Alors concernant le leds le problème n'est pas la puissance car pour simuler la lumière du jour ils font des rubans leds ou plutôt des réglettes de 6500 Kelvin mais le deuxième paramètre qui joue c'est le nombre de lumens hors pour une lampe horticole nickel il faut mini 10000 lumens ce que n'atteindra pas un ruban leds. Moi j'ai des réglettes et 720 lumens la réglette à 20 € pièce. A savoir que les lumens s'additionne mais pas les Kelvin. Donc pour atteindre 10000 lumens il faudrait 14 réglettes de 720 lumens et 20 € pièce cela fait 280 € et à cela il faut le transfo assez puissant et les plus puissant c'est 100 watts donc comme une réglette fait 12 watts et bien il faut 2 transfos à 20 € soit 40 €... Pas rentable je pense. Et les lampes leds spéciale horticole sont hors de prix. Enfin, soit dit en passant je fais avec 4 réglettes leds et l'année dernière cela à fonctionner.
Les tubes néons horticoles sont très intéressant mais la conso en électricité cela fait blêmir.

Annick Boidron 13/02/2018 11:58

Ah ! Merci pour les infos très intéressantes. J'imagine que la distance entre la lampe (ou les réglettes) a une influence sur la luminosité (les lumen) qui arrive au niveau du feuillage. Bon, va falloir faire des maths.. Quand tu dis que tu en es sorti avec tes quatre réglettes l'année passée, c'était pour quelle surface éclairée et elles étaient placées à quelle distance par rapport aux plantes ? Et est-ce que c'était le seul éclairage reçu par tes plantes ou bien était-ce en supplément de la lumière naturelle ? Bonne journée à toute la famille

catherine 12/02/2018 18:16

ah, j'apprécie ce billet comme dab, devrais je dire, :-)
je en sais pas si je vais planter poivrons et aubergines cette année, je réfléchis, mais je tenterai bien la méthode que tu donnes merci!
j'ai semé mes pois de senteurs et ils filent..je n'ai qu'une variété qui a germé..il faut que je ressème, ça m'énerve!!
bon je vais suivre ton lien..
je me rappelle que tu voulais (peut être) m'envoyer un bout de poire de terre? je dis ça je dis rien..je n'ai pas réussi à retrouver les graines que tu m'avais promises, mais c'est tant pis, la prochaine fois, je noterai!
bises et bonne soirée
PS j'ai presque le même escalier dans mon entrée de service..

catherine 14/02/2018 19:10

il faut les semer tôt, en janvier pour avoir des fleurs dès mai..l'an dernier j'avais bien réussi, cette année sur 5 variétés je n'en ai qu'une qui pousse (un peu une autre) Mais dans la SDB, sous le vélux, les plants ont filé, donc je vais replanter et les mettre dans la serre dès qu'ils seront sortis, et je vais aussi mettre des graines directement en place, on verra bien;je vais faire des essais (je me prends pour Annick, LOL)

Annick Boidron 13/02/2018 12:02

Coucou Catherine. Continue à apprécier, je t'en prie ;-)) Je me rappelle pour la poire de terre, oui. Et peut-être aussi des ocas et des capucines alors ? Je ne fais pas souvent des pois de senteur, mais à force de regarder les programmes anglais je vais tenter cette année (et puis j'ai reçu des graines !). Tu les sèmes directement dehors ou à l'abri. Bisous et à bientôt