J'ai enfin utilisé ma cloche à forcer la rhubarbe

Publié le par Annick Boidron

Voilà des années, je me suis offert une superbe cloche à forcer les rhubarbes. Ça ne se trouve pas facilement dans nos contrées et j'étais toute contente d'en ramener une de Great Dixter. Je suis toujours contente, d'ailleurs. Mais je dois avouer que depuis tout ce temps, elle a surtout servi à décorer le potage : je n'ai jamais osé m'en servir de peur de détruire ma chère rhubarbe, souvenir de mon amie Monique.

En 2019

En 2019

Ce printemps, enfin, j'ai franchi le pas : dès que les premiers bourgeons de rhubarbe sont apparus au ras du sol, j'ai posé ma cloche au centre de la touffe... en prenant bien soin tout de même d'en laisser une partie à lumière... au cas où.

Et puis j'ai attendu... et un peu oublié, je dois bien l'avouer.

J'ai enfin utilisé ma cloche à forcer la rhubarbe

Il y a une semaine (13 avril),  comme le couvercle se soulevait légèrement, j'ai eu la curiosité de regarder.

Ça pousse, là-dedans !

Ça pousse, là-dedans !

Je n'avais pas le temps de faire la récolte, mais j'ai enlevé le couvercle de peur qu'il tombe et se casse. En trois jours seulement, les feuilles dépassaient du pot et commençaient à verdir.

J'ai enfin utilisé ma cloche à forcer la rhubarbe
J'ai enfin utilisé ma cloche à forcer la rhubarbe

Il ne fallait plus trainer, j'ai enlevé la cloche et j'ai découvert...

De belles tiges, bien roses et serrées.

De belles tiges, bien roses et serrées.

Vous aurez remarqué la différence avec les tiges restées à la lumière : elles sont restées beaucoup plus trapues et bien plus vertes.

Enfin soit, voilà ma récolte :

J'ai enfin utilisé ma cloche à forcer la rhubarbe

Le forçage dans une telle cloche permet de faire une récolte plus précoce mais surtout, d'obtenir des tiges au goût délicat, bien mois acide que celui des rhubarbes qui poussent à la lumière. Il y a un autre avantage : la peau est très fine et ne doit pas être épluchée.

Une fois les feuilles enlevées, il me restait en tout 750g de tiges nettoyées, ce qui m'a permis de réaliser UN bocal de compote... Je tiens tout de même à préciser que c'est un vrai délice !

J'ai enfin utilisé ma cloche à forcer la rhubarbe

Tout ça pour ça, me direz-vous ! Ben oui, mais je trouve que c'est une expérience intéressante. Cela dit, si je veux pratiquer cette culture sur une plus grande échelle, il faudrait que je me procure plus de cloches de ce genre. Je sais que je pourrais utiliser des pots de fleurs retournés voire, comme je l'ai déjà vu suggéré, de vieilles poubelles en plastique noir... quelle horreur ! Je rêve plutôt de ce genre de chose :

Peter Ashton from Aylesbury, England, CC BY 2.0 <https://creativecommons.org/licenses/by/2.0>, via Wikimedia Commons
Photo wikipedia

En un peu plus patiné, cependant...

Je n'ai pas trouvé d'adresse où me procurer ce genre d'objet en France ou en Belgique, ni même aux Pays-bas. Me voici donc obligée de retourner en Angleterre... et de faire auparavant quelques économies, car ce n'est pas donné !

Mise à jour :

J'ai trouvé une belle adresse en France où l'on peut se procurer de telles cloches :

C'est près de Loudun, dans la Vienne.

Ils ont un site (et un catalogue) trèèèès tentant :

Les terres d'Iza

Voilà une bien belle destination de vacances !

Les cloches coutent 95 Euros pièce, ce qui peut paraître beaucoup, mais il faut bien penser que c'est du travail artisanal : ils fabriquent 8 à 10 pièces à la fois, car c'est un gros travail. Et quand on compare avec les cloches en plastique "style victorien" sur Amazon, il n'y a pas photo !

Comme je sais qu'on ne manquera pas de me poser la question, je vous donne vite quelques infos pratiques : cette cloche mesure 50cm de haut sur 30 de large, il en existe de plus grandes. Elle est composée d'un corps et d'un couvercle amovible et n'est pas émaillée. Elle résiste au gel.

J'ai enfin utilisé ma cloche à forcer la rhubarbe

Quant à ma crainte de voir mon pied de rhubarbe souffrir de tous ces (mauvais) traitements, je crois qu'elle était vaine : après quelques jours, de nouvelles tiges repoussent comme si de rien n'était à l'emplacement de celles que j'ai récoltées.

J'ai enfin utilisé ma cloche à forcer la rhubarbe

Quatre jours seulement séparent ces deux photos : quelle vigueur ! Mais je vais laisser ce plant tranquille cette année. Autrement dit, je ne récolterai plus ses tiges afin qu'il se régénère bien... pour l'année prochaine !

Il y a du boulot au jardin et j'avance lentement, mais il faudra tout de même qu'un de ces jours, je vous montre un peu comment tout cela évolue.

A bientôt.

Publié dans technique, Potager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Super intéressant, je suis en train de regarder pour en acheter une à mon tour, merci pour le partage
Répondre
C
Décidément, à chaque fois que je viens ici, j'apprends quelque chose ! Merci Annick !
Répondre
M
En Angleterre, les jardiniers utilisent également de vieux pots de cheminée comme cloches de forçage qui sont, ou étaient, beaucoup moins chères.
Répondre
R
Oohhh mais en voilà une idée de réalisation en céramique qui me tenterait bien. J'ignore la quantité de terre qu'il me faudra tourner mais le défi me tente bien. Si j'y arrive je te tiens au courant. Peux tu me donner les dimensions ? Approximatives bien sur ! Bisous
Répondre
A
Hé ben celui-ci fat environ 50 cm de haut sur 30 de large... mais il y en a de plus grands. d'après mes renseignements l faudrait environ 20:g de terre. Je ne sus pas sûre qu'un tour normal supporterait ça Tiens-moi au courant.
C
je ne connaissais pas du tout, mais tu pourrais, toi qui fait de la poterie, t'en fabriquer sans peine, si ensuite l'objet rentre au four! au colombin, ou en tournant, ou en ajoutant une partie tournée sur une partie en colombin, qu'en penses tu? le couvercle peut être tourné facilement. C'est vrai que c'est spectaculaire! ici mes rhubabes (Victoria) ne perdent pas leurs feuilles en hiver, mais la production est loin d'être aussi importante que la tienne🙄 bravo pour la compote si tôt dans l'année!<br /> passe un bon WE Annick, et merci pour l'astuce, bises<br /> @catherinecoteterres
Répondre
A
Bonjour Catherine, Je sais qu'il y a des potiers qui tournent de grandes choses comme ça mais, pour ma part, tourner une telle quantité de terre d'un coup n'est pas (encore ?) à ma portée. Mais en colombins, pourquoi pas ? C'est tout de même une grosse pièce ! Enfin, ça peut être un projet pour cet hiver. Bon week-end à toi aussi Catherine.
C
Je vois que quelqu'un d'autre vous recommande d'aller voir un potier - c'est exactement ce que j'allais vous suggérer ! En plus, les artisans sont souvent à la recherche d'idées pour de nouveaux produits à proposer à la vente. Ces cloches sont aussi utilisées en Angleterre pour forcer les tiges de crambe maritime, un vrai délice parait-il, qu'on dit bien plus fin que les asperges.
Répondre
A
Ah oui, le crambé, je n'ai jamais eu l'occasion d'en goûter, il faut dire que ça prend pas mal de place mais ça fait envie.
S
Bonjour,<br /> <br /> Je ne sais pas si c'est de stock mais Ecoflora à Hal propose ce type de cloches ; )<br /> https://www.ecoflora.be/fr-be/d/product-detail/18984-pots-a-blanchir<br /> <br /> C'est une super pépinière écologique! Ca semble un peu loin pour vous, mais si vous passez dans le coin, ça vaut la peine : ).
Répondre
A
Bonjour et merci pour le lien. Je viens de regarder, il n'y a pas de prix donc sans doute hors-stock pour le moment. Mais je les tiens à l’œil !
M
Magnifique et super intéressant. Je ne connaissais pas du tout. Merci pour le partage.
Répondre
C
Mais c'est magique cette cloche! Faudra que j'essaie. Avec un pot en terre retourné vu qu'apparemment ce n''est pas facile d'en trouver ( j'en ai vu sur un site Suisse mais c'est pas donné)
Répondre
J
bonjour, pourquoi ne contactez vous pas un potier qui pourra peut-être vous en fabriquer en copiant votre exemplaire sans devoir aller en angleterre
Répondre