Chouette ! Les Sinocalycanthus ont germé

Publié le par Annick Boidron

Les semis sont une grande source de joie. Quand je me lève le matin, je fais le tour de mes petits pots pour voir un peu si tout pousse bien et si personne n'a trop soif. Mais mon plus grand plaisir, vous direz peut-être que je me contente de pas grand-chose, c'est quand je vois que des graines ont germé. Aujourd'hui, mon bonheur était encore plus grand quand j'ai découvert deux petites pousses de Sinocalycanthus.

Semis réalisé le 8 mars dans la maison, deux graines sur quatre ont germé, mais ce n'est peut-être pas fini

Semis réalisé le 8 mars dans la maison, deux graines sur quatre ont germé, mais ce n'est peut-être pas fini

Je viens de le découvrir : les Calycanthus Chinensis ou Sinocalycanthus chinensis (pléonasme !) appartiennent à une autre espèce que le Calycanthus floridus, l'arbre aux anémones de plus en plus fréquents dans les jardins. Peut-être constitue-t-il un genre à lui tout seul : les botanistes n'ont pas l'air de bien s'entendre sur le sujet. C'est vrai que leurs fleurs sont un peu différentes.

Calycanthus sonensis sur le site de Chiltren seeds
Calycanthus floridus sur le site de chiltren seeds

Sur la première photo, une fleur de (Sino)Calycanthus chinensis, sur la deuxième : Calycanthus floridus : l'arbre aux anémones. (Source  : Chiltren seeds).

Voilà comment j'ai fait :

Tout d'abord, comme ce sont de grosses graines entourées d'une enveloppe dure (si si, vraiment très dure), je les ai scarifiées :

Chouette ! Les Sinocalycanthus ont germé

Scarifier une graine, pour ceux qui l'ignoreraient, consiste à amincir son enveloppe afin que la graine puisse s'imbiber d'eau et commencer son développement. On peut gratter doucement avec la lame d'un couteau ou frotter les graines sur un papier-de-verre. Attention à ne pas se scarifier les doigts ! On obtient ça :

La graine de droite est scarifiée : on aperçoit l'intérieur blanc ... qu'il faut bien veiller à ne pas endommager.

La graine de droite est scarifiée : on aperçoit l'intérieur blanc ... qu'il faut bien veiller à ne pas endommager.

Ensuite, j'ai fait tremper les graines une demi-heure dans l'eau oxygénée "pure" (eau oxygénée 10 volumes non diluée). J'ai lu beaucoup de choses sur l'usage de l'eau oxygénée dernièrement et j'avais envie d'essayer.

Chouette ! Les Sinocalycanthus ont germé

Il existe de nombreuses études montrant qu'un petit trempage dans l'eau oxygénée active la germination (par toutes sorte de processus compliqués que je suis en train d'essayer de comprendre). Toutefois, je ne suis pas sûre que cette étape ait vraiment eu une influence sur la germination. Il faudrait faire des essais "avec et sans" pour le savoir.

Pour terminer, j'ai semé mes graines et je les ai recouvertes d'un bon centimètre de terreau et d'une petite couche de graviers. J'ai gardé le pot dans la maison (20°). Et voilà.

Un peu moins de 20 jours après le semis. C'est toujours émouvant une graine qui germe, je trouve.

Un peu moins de 20 jours après le semis. C'est toujours émouvant une graine qui germe, je trouve.

Petit "upgrade" : les mêmes, un jour plus tard.

Petit "upgrade" : les mêmes, un jour plus tard.

Je suis assez étonnée du résultat : les conseils que j'ai lus à propos des semis de Calycanthus préconisent de faire subir une période de froid aux graines avant de les semer. On peut les placer soit dans le congélateur pendant un mois ou dans le frigo pendant trois mois. Clairement, ce n'est pas indispensable.

Notez bien que par mesure de sécurité, j'ai fait ça aussi, mais les graines ne sont pas encore semées.

Patience... même si les autres ont germé, je sèmerai ces graines-là aussi. Patience... même si les autres ont germé, je sèmerai ces graines-là aussi.

Patience... même si les autres ont germé, je sèmerai ces graines-là aussi.

Une autre méthode, que j'utilise souvent pour les vivaces, consiste simplement à semer les graines à l'automne et à les laisser dehors. Elles sont alors susceptibles de germer au printemps. Je n'ai pas tenté cette méthode car j'ai reçu les graines en février. Mais maintenant je me dis que j'aurais dû essayer : c'est probablement la méthode la plus simple.

Je vous tiendrai au courant de la suite mais avant, je veux vous parler de l'endroit d'où viennent ces graines.

Alma Horta : une pépinière aux trésors

Autant le dire tout de suite, les graines de Sinocalycanthus chinensis ne sont pas faciles à trouver. J'ai eu beaucoup de chance d'en recevoir de Marijke de la pépinière Alma Horta dans le cadre des échanges du  "Seeds of Love" d'Isabelle Olikier-Luyten.

Est-ce que ce n'est pas beau, ça ?

Est-ce que ce n'est pas beau, ça ?

Marijke et Grégory sont souvent présents sur les foires aux plantes. Si elles ne sont pas toutes annulées cette année (ce que j'espère vivement), ne ratez surtout pas leur stand.  Ils y proposent des variétés superbes de pivoines, iris et autres vivaces rares. Sinon il est possible de visiter la pépinière sur rendez-vous. Marijke conseille toutefois d'attendre mai-juin, lorsque les pivoines et les iris de Louisiane, leurs grandes spécialités, seront en fleurs. Voici les coordonnées :

Rue de Oizy 77
5555 Monceau-en-Ardenne
+ 32 (0)478.30 99 57
Il n'existe pas encore de site internet mais je crois que c'est prévu.

En attendant, pour terminer en rêvant, je vous propose quelques photos issues de leur page facebook (avec autorisation, bien-sûr !).

Sélection au hasard : le choix était trop difficile !
Sélection au hasard : le choix était trop difficile !
Sélection au hasard : le choix était trop difficile !
Sélection au hasard : le choix était trop difficile !

Sélection au hasard : le choix était trop difficile !

Pas étonnant que les photos soient superbes : Marijke est photographe professionnelle.

Je compte aussi aller faire un tour chez Alma Horta d'ici quelques semaines : Monceau-en-Ardenne est à un quart d'heure de chez moi. Je vous ferai un petit reportage pour l'occasion.

Publié dans Semis, technique, Fleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Whaou ! Je n'avais pas vu les photos de Marijke ! Canon en effet !
J'ai aussi semé les sinocalycanthus (le19 février) mais en serre froide, et pas de sorties pour l'heure. J'aurai scarifier et/ou faire un trempage, zut ! Enfin, j'ai gardé des graines au cas ou celles semées ne germent pas du tout, je ne mets jamais tout mes oeufs dans le même panier ;)
En parlant d'oeufs, joyeuses Pâques Annick :) J'ai aussi semé tes graines, les derniers semis sont enfin fait... j'en suis à 15 barquettes ! J'ai un peu forcé la dose :P hihi
Bises et bon week-end !
Répondre
C
Voir les graines germer me met en joie aussi ! C'est une petite victoire à chaque fois.
Répondre
V
Mais c'est chouette de pouvoir se réjouir des choses simples. C'est ça le bonheur ! Ce que je trouve rigolo, c'est que les graines germent toujours pendant la nuit. Du coup, cela donne envie de se lever le matin ;-)
Amicalement
Valérie
Répondre
C
Magnifique. Je ne connaissais pas du tout. Bonne continuation.
Répondre
G
Chouette surprise du matin, ça a l'air très beau.
Je fais ma petite revue des semis plusieurs fois par jour, tellement hâte que ça sorte
Répondre
R
Oh mais tu nous mets l'eau à la bouche. Bravo pour la réussite (je n'en doutais point)
Et merci pour les infos. J'ai déjà acheté chez Alma Horta, très chouette.
Bises
Répondre