Eloge des petits cailloux

Publié le par Annick Boidron

Je vous en parle souvent de ces petits cailloux, en fait des graviers, dont je recouvre souvent le dessus de mes pots lors des semis, boutures et repiquages. Je chante à chaque fois leurs louanges mais j'avoue que, jusqu'à présent, cette utilisation était un peu intuitive.

Comme je n'aime pas les "il me semble", j'ai décidé de réaliser un test un peu plus systématique.

Deux alvéoles par variété. Ne tenez pas compte de la ligne du bas : ce sont des pois vivaces : Lathyrus latifolius pink pearl(de Marie Noëlle)

Deux alvéoles par variété. Ne tenez pas compte de la ligne du bas : ce sont des pois vivaces : Lathyrus latifolius pink pearl(de Marie Noëlle)

On ne voit pas encore grand-chose, c'est vrai. Pourtant, ça commence à germer. Ces semis de vivaces ont été réalisés en mars et laissés en serre froide. Je me suis contentée de les arroser une fois ou deux pour éviter que le terreau sèche (ce qui est fatal lorsque les graines ont levé, faut-il le préciser).

La germination a commencé à la faveur des quelques jours de chaleur que nous venons de connaître. J'ai semé deux alvéoles de chaque variété : l'une "avec graviers" et l'autre sans. Voici quelques résultats.

Penstemon Husker red (Graines du SOL : Chantal et Catherine )

Penstemon Husker red (Graines du SOL : Chantal et Catherine )

Sauge sclarée (Graines d'Evelyn SKELTON)

Sauge sclarée (Graines d'Evelyn SKELTON)

Graines d'Oenothère sulfurea (Marie Noëlle Maquet)

Graines d'Oenothère sulfurea (Marie Noëlle Maquet)

D'autres, comme les mukedenia rossi de Marie Claude et d'autres penstemons commencent seulement à apparaître mais sont vraiment trop petits pour être photographiés.

J'attends la suite mais la période de froid que nous allons connaître bientôt (parait-il) va sans doute ralentir un peu les choses... patience.

A côté de ces semis en alvéoles, j'ai aussi fait quelques godets. Je n'ai pas systématiquement réalisé les deux types de semis (avec ou sans graviers), mais il y a tout de même quelques pots qui en disent long :

Monarda Citriodora de Pascale Rahir

Monarda Citriodora de Pascale Rahir

Petrorhagia saxifraga de Pascale Rahir aussi

Petrorhagia saxifraga de Pascale Rahir aussi

Hesperis matronalis alba de Pascale Rahir

Hesperis matronalis alba de Pascale Rahir

Ça me parait clair : les semis réalisés avec des graviers ont levé avant les autres. Il y a pourtant une exception : Delphinium consolida, une annuelle (d'Evelyn SKELTON). Il est conseillé de semer ces delphiniums "en place" mais j'ai tout de même fait un petit semis en godet, par sécurité (j'ai tendance à supprimer bêtement les semis "en place").

Levée des Delphinium consolida d'Evelyn SKELTON

Levée des Delphinium consolida d'Evelyn SKELTON

Ce n'est qu'un début, il faudra attendre les prochaines levées pour pouvoir tirer les enseignements de cette petite expérience. Pour info, j'ai utilisé des graviers utilisés dans la construction.

Des graviers de 4 à 8 mm de "diamètre". Ils ne coutent presque rien.

Des graviers de 4 à 8 mm de "diamètre". Ils ne coutent presque rien.

Publié dans Semis, technique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Interessant, à tester
Répondre
F
Bonjour madame Annick ! Tu en mets aussi pour tes semis de tomates?
Répondre
A
Non, Mademoiselle Florence, pas au moment du semis car j'ai fait ça dans des mottes de terreau compressé (avec un petit appareil spécial). Mais après, dès que je repique, j'en mets.
M
Et pourquoi d'après toi, ces petits cailloux aident-ils à la germination ???
Personnellement, j'utilise de la vermiculite plus légère.
Il faudra que je teste et que je fasse comme le petit Poucet ! ;-))
Répondre
A
Bonjour Marie-Claude, je peux seulement faire des hypothèses, il y en a déjà pas mal dans les commentaires ci-dessous. Il est probable que les petites cailloux procurent aux graines un environnement favorable en limitant l'évaporation et en assurant une aération du substrat. Sans doute aussi qu'ils protègent la graine des agressions (on ne retrouve pas sur les graviers ces moisissures, algues et mousses qui recouvrent souvent le terreau des semis) et enfin, ils "fixent" les graines ce qui les empêche de se "promener" lors des arrosages. Voilà, je répète qu'il s'agit d'hypothèse. LA seule certitude, en ce qui me concerne, c'est que la germination se passe mieux avec une petite couche de cailloux mis ça vient peut-être de ma façon de procéder ou d'autres éléments dont je n'ai pas conscience et il est possible que chez d'autres "ça ne marche pas".. mais si on n'essaye pas, on ne le saura jamais! Belle journée.
A
Bonjour Annick. Je suis tout à fait convainque par la technique des cailloux que je vais très vite utiliser.
Je voulais juste savoir s'il était compliqué de repiquer les plantules par la suite et comment procéder à la division dans les petits pots ? ; Un grand merci pour tous vos posts très inspirants. Annick ( Charente)
Répondre
A
Bonjour Annick (héhé, beau prénom !), Non, pour repiquer ça va tout seul car i suffit de pencher le pot pour faire tomber les graviers. On peut même les récupérer.
P
Ah mais la on parle business ! Je suis ravie de découvrir tes résultats, et je vais penser à acheter du gravier, c'est décidé ! J'espère que ça marchera en petit godet dans mes barquettes, sinon je tenterai de trouver du gravier un tout petit peu plus fin ?
Merci beaucoup de ce test utile pour tous :)
Très chouette test une fois encore Annick, merci !
Bises et bon week-end !
Répondre
P
Oui j'ai bien retenu ton info de semer par dessus, c'est même là que ça a fini de me convaincre d'essayer ;) Je n'y avais jamais pensé, au fait que c'était tout simplement l'eau qui faisait tomber les graines, j'suis nouille !
Merci pour toutes ces infos Annick !
A
J'espère pour toi que ça marchera, MArie. Si tu regardes les émissions anglaises comme Gardeners' world, du verras qu'ils mettent du gravier "horticole" presque sur tout. je n'ai jamais trouvé ce genre de gravier chez nous. Attention pour les graines fines : ne pas poser les graviers dessus, mais semer SUR les graviers : les graines pénètrent entre eux quand on arrose.
G
Bonjour, je connaissais le sable sur les semis de graines fines, mais pas les graviers. ça donne envie d'essayer c'est tellement joli avec ces petits cailloux. J'essayerai bien même pour des légumes. J'ai souvent des problèmes de moisissures sur le dessus des pots au bout d'un certain temps, peut être que les graviers éviterait ça ?
Répondre
A
Bonjours Géraldine. Je pense effectivement que les graviers (ou la vermiculite ou la lave broyée) empêchent les moisissures et aussi, à l'intérieur, la "mouche du terreau" qui d'après ce que j'ai lu s'attaque aux graines.en tout cas, avec le terreau recouvert : plus de mouche !
G
Je pense que des brindilles feraient exactement la même chose en gardant l'humidité.
Répondre
A
Sans doute, faut essayer
L
Hello, merci pour le partage je n'avais jamais vu cette technique. Il faudrait faire la comparaison avec de la paille coupée ou d'autres choses qu'on utilise pour couvrir les sols!
Répondre
A
Oui, c'est toujours intéressant d'essayer toutes sortes de choses et de comparer les résultats.
V
Je suis à nouveau épatée par cette rigueur quasi scientifique ! Effectivement, à nouveau, il n'y a pas photo. Je trouve que les graviers sont en plus très esthétiques. Les utilises-tu seulement pour les semis ou également pour les plantes "en place"? Cela me parait être une bonne idée de paillis aussi...
Répondre
A
Bonjour valérie. je m'en sert aussi pour les repiquages et les boutures en pots mais jamais pour les plantes "en place" car je préfère la matière organique. Il n'y a que dans mon coin à "herbes aromatiques" que j'utilise des écailles d'ardoise (produit local), pour des raisons essentiellement esthétiques et de facilite. MAis il est bien possible que ça conserve la chaleur et l'humidité aussi.
V
Bonjour Annick! Vraisemblablement oui, les cailloux diminuent l'évaporation et maintiennent le terreau plus humide. Mais ça peut être une arme à double tranchant et provoquer une pourriture des semis. Ma première idée est qu'ils permettent de garder le substrat plus chaud. Ils sont plus à même d'emmagasiner la chaleur et de la restituer au terreau. Ce qui favorise la germination....d'autant plus pour les semis "à froid". Une question......un peu de sable pourrait-il avoir la même fonction?
Répondre
A
Peut être que le sable aurait le même effet et sans doute aussi de la paille ou des broyats de branches auraient un effet similaire.