Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs

Publié le par Annick Boidron

Petit-à-petit, le jardin se vide de ses buis. J'ai déjà dû enlever la plupart des haies taillées et maintenant, ce sont les grosses boules du massif de la fontaine aux grenouilles qui s'en vont. Dommage, ils étaient bien intéressants en hiver et au printemps.

Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs
Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs

Mais voilà, les uns après les autres, ils présentent les mêmes symptômes : d'abord quelques feuilles brunissent.

Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs

Et puis, c'est la plus grosse partie du plant qui devient toute rousse. C'est moche.

Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs

Pendant deux ans, les étés ont été secs et les boules de buis ont repris du poil de la bête. Mais cette année, l'été froid et, surtout, humide a permis le retour de l'engeance. Il s'agit d'une maladie fongique qui se développe lorsque le feuillage reste mouillé (voir ici).

Alors que faire ? Il y a des traitements qui "marchent". Mais cela implique de pulvériser les parterres régulièrement. Comme je n'ai pas envie de m'embêter avec ça, j'ai opté pour la solution radicale : l'élimination !

 

Après l'exécution : ça me fait un peu mal au cœur d'éliminer des buis tant choyés depuis des années, mais c'est pour un mieux (j'espère !).

Après l'exécution : ça me fait un peu mal au cœur d'éliminer des buis tant choyés depuis des années, mais c'est pour un mieux (j'espère !).

Ce n'est pas une mince affaire de couper ces buis car ils sont entourés de plantes auxquelles je tiens. De loin, les dégâts ne sont pas trop visibles.

Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs

De près, c'est une autre histoire !

Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs
Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs

Je ne déracine pas les buis : je replante directement dans les racines. Je sais d'expérience que, s'ils ont des velléités de reprise, il me suffira d'enlever les quelques nouvelles feuilles dès qu'elles apparaissent. On ne le croirait pas mais ce qui est planté à l'emplacement des buis coupés pousse en général très bien.

Ce qu'il reste des buis se décompose  vite et disparait dans la végétation

Ce qu'il reste des buis se décompose vite et disparait dans la végétation

Vous aurez compris qu'il faudrait un peu de temps pour que mon parterre retrouve l'air naturel un peu fou-fou que je recherche. Heureusement qu'il reste des zones intactes assez jolies, surtout quand un rayon de soleil daigne se montrer. Je passe souvent mon temps à les regarder en espérant que l'année prochaine, tout sera comme ça !

Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs
Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs
Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs
Jardin en chantier : adieu les buis, bonjour les fleurs

Il reste encore du travail et, finalement, malgré la tristesse de devoir couper ces buis, je me réjouis de voir ce que vont devenir mes nouvelles plantations. C'est ça aussi le jardinage : une évolution permanente. Existe-t-il au monde un jardinier qui un jour s'est appuyé sur sa bêche et a dit "Voilà, c'est fini" ?

Publié dans Maladies, Fleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
« Bonjour, ma colère ! Salut, ma hargne ! Et mon courroux, coucou ! »
Mais où donc allaient ces papillons pondre leurs œufs avant qu'on ne plante nos buis, hein?
Répondre
A
Bonjour Alain, En fait, dans mon cas ce n'est pas une chenille mais une maladie produite pas un champignon. Mais que ce soit la pyrale ou la maladie fongique, ils viennent tous les deux d'Asie et ont été introduits dans nos jardins par accident. Bon, il y a pire dans la vie !
C
J'ai lu avec beaucoup d'attention ton article .....Au Saupont certains buis ont souffert de cette humidité mais je n'ai encore envisagé aucun traitement..;J'ai supprimé certains arbustes trop invasifs et qui empêchaient d'autres de s'épanouir . Je déplante , je replante.... Comme tu le dis si bien , dans un jardin rien n'est vraiment jamais fini et c'est très bien comme cela .... Bisous à vous deux !
Répondre
J
Comme j'aime bien les topiaires, dans mon nouveau jardin j'ai planté des ilex vomitoria 'nana' à la place, qui ressemblent beaucoup au buis. L'intérêt étant qu'on en tire aussi une alternative intéressante au thé, riche en caféine. Mais alors les miens sont minuscules pour le moment et ils ne poussent pas vite... Ce n'est pas demain que je joue du ciseau ni de la théière !
Répondre
R
Le seul jardinier qui un jour s’appuie sur sa bêche et a "Voilà, c'est fini" c'est l'entrepreneur de jardin peu scrupuleux qui fait croire à son client qu'il n'y aura plus rien à faire. Mais de moi à toi je ne l'appellerai pas jardinier. Hi hi hi
Gros bisous
Répondre
C
Bonjour Annick ,
J'ai connu le cas ... mes buis avaient peut etre + de 25 ans , ils étaient énormes ( 2 m de haut pour autant de large au nombre de 3 ) mais j'ai pas voulu m'énerver sur ce combat ! Et puis , je me dis que la pyrale n'aura plus rien à manger chez moi , ... donc zou !
Je confirme que les plantes , les rosiers poussent très bien là ou ils étaient , cela agit meme comme un coup de boost pour les nouvelles arrivées .
Et puis , pour moi la taille devenait une contrainte alors , ça me plait mieux ainsi :p
Bon courage et bonne réflexion :)
Répondre
D
Hello Annick
Je n'avais qu'une seule boule de buis dans mon petit jardin et il y a trois ans elle a été infestée par la pyrale (pourtant j'habite le nord de la France ). Je ne me voyais pas traiter tous les ans .Elle a été déracinée et remplacée par un sarcococca confusa .
C'est certain que pour toi c'est beaucoup plus compliqué vu le nombre de buis à remplacer !
Tu as raison de prendre ton temps . C'est vrai qu'un jardin n'est jamais terminé et c'est aussi ce qui est formidable !!
Bon courage !
Répondre
I
Bonjour Annick, ici les buis ont encore bonne mine, je crois que ces maladies n'ont pas encore arrivés de notre coté du monde... mais ca doit être dure de devoir arracher des plantes qu'on a soigné pendant des années, mais tu finis très bien ton article avec cettre phrase sur les jardiniers... on finit jamais
Répondre
L
Bonjour Annick,
Que c'est triste de devoir couper tes buis !
Quelle est cette maladie ? Ici nous craignons l'arrivée de la pyrale. Elle est déjà sur Liège.
Nous serions bien embêtés si cela arrivait. J'ai bouturé et planté du buis partout, c'est un arbuste que j'apprécie beaucoup.
Par quoi vas tu remplacer ces structures hivernales ?
A bientôt
Laurence
Répondre
A
Bonjour Laurence, il y a deux maladies des buis qui sont apparues presque en même temps (si je ne me trompe pas), c'est Cylindrocladium buxicola ou Volutella buxi. Je ne sais pas encore si je vais essayer de trouver une idée pour une structure hivernale. Peut-être des "tipi" avec des plantes grimpantes dessus ? Je n'ai pas envie de refaire des boules de "succédané de buis" qu'il faudra tailler ... je me laisse le temps d'y penser. Bon week-end laurence.