Une heure et des rawettes au potager

Publié le par Annick Boidron

Je me suis dit : je vais une heure au jardin et puis je fais un peu de ménage ! C'est qu'il faisait beau, cet après-midi, et les premiers perce-neige étaient presque fleuris : c'est un signe de renouveau, comme chacun sait.

Une heure et des rawettes au potager

Mais à part cette petite note guillerette, il faut bien avouer que le jardin donne plutôt envie de pleurer. En particulier, le potager !

Une heure et des rawettes au potager

Rien de bien grave. Ce n'est certainement pas ça qui va compromettre les récoltes de l'année prochaine. Mais malgré tout, ça me démangeait de mettre un peu d'ordre. Pas trop tout de même : il y a toute une vie dans les plantes mortes et dans le sol, il ne faudrait pas perturber tout ça. En cherchant bien, j'ai finalement trouvé un truc utile à faire : préparer les trous de plantation pour les courges, comme je l'ai déjà fait pour les courgettes.

La place est prête pour les courgettes : je remplis les trous au fur-et-à-mesure avec des déchets de légumes.

La place est prête pour les courgettes : je remplis les trous au fur-et-à-mesure avec des déchets de légumes.

Si vous voulez en savoir plus sur cette histoire de trous pour les courgettes, vous pouvez lire l'article ci-dessous où j'explique le principe. Le résultat ayant été assez spectaculaire, j'ai recommencé cette année.

Puisque ça marche, je vais appliquer le même principe aux courges grimpantes. Elles seront plantées aux pieds de la structure en fer qui occupe le centre du potager. Cet endroit convient bien aux courges de petite taille comme les patidoux. C'est là :

Il reste toutes les tiges des légumes qui ont poussé là l'été passé. Ils sont morts maintenant, faut-il le préciser ?

Il reste toutes les tiges des légumes qui ont poussé là l'été passé. Ils sont morts maintenant, faut-il le préciser ?

Premier travail : couper toutes ces tiges desséchées à leur base et les déposer sur une planche voisine dont la couverture végétale était devenue toute fine. Vous remarquerez que je n'arrache pas les racines : elles se décomposeront dans le sol.

Je coupe simplement les tiges au ras du sol. Les racines vont se décomposer.
Je coupe simplement les tiges au ras du sol. Les racines vont se décomposer.

Je coupe simplement les tiges au ras du sol. Les racines vont se décomposer.

Il ne reste plus ensuite qu'à passer un coup de râteau pour enlever les mauvaises herbes (aïe !). Il y a trente ans, quand j'ai commencé à cultiver le potager, je passais des heures éreintantes à bécher et à enlever les mauvaises herbes (aïe deux fois !) en début de saison. Depuis que je couvre la terre en permanence (ou presque) et que je ne bêche plus, ça me prend juste quelques minutes : d’abord un coup de râteau pour enlever le plus gros, ça vient tout seul ! Il reste quelques coriaces, essentiellement des pissenlits : je les enlève à la main... ou je les laisse : c'est bon, les pissenlits !

C'est beau, c'est propre... mais ça ne va pas le rester !

C'est beau, c'est propre... mais ça ne va pas le rester !

Bon, voilà la terre nue, justement ! Ce n'est que passager, le temps que je creuse les trous : ceux-ci ne seront pas très profonds, à peine 30 cm. C'est qu'ici en Ardenne, le schiste affleure presque partout et la couche de sol arable est vraiment très fine. Comme je n'ai pas envie de manier la pioche pour creuser plus profondément, il faudra bien que ça aille comme ça.

Trois trous : Au Nord, à l'Est et à l'Ouest : les lianes pourront se développer du côté Sud et le soleil arrivera jusqu'au sol.

Trois trous : Au Nord, à l'Est et à l'Ouest : les lianes pourront se développer du côté Sud et le soleil arrivera jusqu'au sol.

Et voilà, il ne me reste plus qu'à verser dans les trous les déchets de cuisine que je garde dans un grand pot au garage.

Déchets de légumes non-traités, bien-sûr !
Déchets de légumes non-traités, bien-sûr !

Déchets de légumes non-traités, bien-sûr !

Allez, je vais mettre un peu de terre dessus, pour que mon jardin ne ressemble pas trop à une poubelle. Et aussi un petit coup de râteau pour égaliser le sol.

On peut avoir l'impression que les trous sont déjà remplis à ras bord mais les légumes vont se décomposer et le niveau va baisser. Je vais continuer à les remplir tant que ce sera possible.

On peut avoir l'impression que les trous sont déjà remplis à ras bord mais les légumes vont se décomposer et le niveau va baisser. Je vais continuer à les remplir tant que ce sera possible.

Le sol est toujours bien nu, me direz-vous. Je n'ai pas encore grand-chose à ma disposition pour le recouvrir à part les grandes tiges de légumes morts dans les autres planches. Mais ce n'est qu'un début, dans les semaines qui viennent j'ajouterai la litière des poules, des déchets de tailles et les tiges des graminées broyées... enfin tout ce que j'aurai trouvé qui se décompose.

Une heure et des rawettes au potager

Finalement, je suis restée dehors un peu plus longtemps que prévu (les rawettes). Mais que ça fait du bien ! C'était une journée parfaite. Enfin presque : tout aurait été impeccable si je n'avais pas eu continuellement cette rengaine de Claude François (chantez avec moi) : "le lundi au soleil... etc."

Ah oui, merci à tous pour vos précieux conseils concernant les nuisances télévisuelles que je subis tous les soirs. Pour le moment, ma parade consiste à me retirer dans mes appartements mais j'étudie sérieusement l'idée du casque.

En parlant de télévision (qui a tout de même du bon), ne ratez pas dimanche prochain (30 janvier), l'émission "Jardins et Loisirs" vous y verrez un reportage tourné dans un jardin ami tout proche : celui d'Yves et Nicole à Corbion. Si vous aimez les érables japonais et les arbustes bien taillés, c'est pour vous. Mais il y a encore bien d'autres choses à découvrir dans ce jardin impeccable. Voici le lien pour regarder Jardins et Loisirs sur RTBF AUVIO :

A bientôt.

Publié dans Potager, technique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Toujours aussi plaisant de lire vos articles, par contre je suis à la bourre dans mes lectures. Ma seule interrogation est au niveau des déchets verts de cuisine en compost direct sur la terre jusque là j’adhère totalement mais ensuite rajouter tout de suite la terre, je doute un peu Annick par rapport au fait que toutes matières organiques ne peut se décomposer sans un minimum d’air libre pour tous les acteurs de la faune puissent faire leur job de transformation. A bientôt, Cédric
Répondre
P
Annick ! je devais être dans votre tête car j'ai eu aussi ma journée Lundi au Soleil, avec petits pas chassants... je vais essayer l'idée de plantation courges. Merci de ne pas avoir abandonné le poste ! :=) Bonne année, et un bisou si je peux me permettre.
Répondre
R
Chouette de nous rappeler ce précieux conseil. J'espère que tes nuisances "télévisuelles" ne seront que de courte durée. Big bisous
Répondre
E
Tous mes vœux pour cette nouvelle année 2022 !<br /> Pour moi, depuis que j'ai lu ton très bel article, ma nouvelle rengaine est : ' courge Patidou' <br /> Il faut absolument que je m'en procure des graines car je meurs d'envie de les voir pousser au potager, je ne connais pas encore cette courge... Bonne journée !
Répondre
A
Ah oui, la courge patidoux, c'est pas mal : joli, bon goût et autre avantage : les fruits sont petits et on n'est pas obligé de faire 10 litres de soupe quand on en entame un, comme avec les potirons. Ils se gardent bien et sont décoratifs, en plus.
C
encore une astuce pour le potager, je vais la mettre en oeuvre dès cette semaine, quand j'aurais le courage d'aller au jardin, car gris et froid, br....<br /> merci!<br /> Gentillesse qui te caractérise, faire des expériences, les réussir et ensuite, plaisir de les partager!<br /> bonne semaine Annick, toujours heureuse de et lire<br /> bises<br /> @catherinecoteterres
Répondre
A
Coucou Catherine, c'est vrai que depuis lundi le temps n'a vraiment pas été engageant, 2-3° la journée, du brouillard... ça ne donne pas envie de mettre le nez dehors. ça va venir ! A bientôt, bisous à toi aussi.
B
Merci Annick pour cet article. Hier aussi j' ai profité du soleil au jardin! J' ai continué le nettoyage au potager.<br /> Je vais essayer ton astuce pour les courges, je me suis fait un carré supplémentaire à l' automne ! Bonne journée.
Répondre
A
Ah, Ah ! Le potager s'agrandit. Chouette.
S
Merci pour cet article, je vais essayer aussi. Cela va permettre de commencer un p'tit quelque chose au jardin :) Votre lieu est magnifique et j'apprécie énormément ce blog. Merci, merci.
Répondre
A
Merci Sylvie, Vous verrez, ça fonctionne bien... en tout cas pour les cucurbitacées. Ce n'est pas étonnant, ces plantes sont réputées pour être magnifiques quand elles poussent dans le compost.
M
Coucou Annick ! Voici un super article pour me remettre le pied à l'étrier et me tirer de ma léthargie hivernale. C'est super cette astuce des trous à combler avec des déchets verts ! J'espère que la météo du weekend me permettra de m'y mettre, moi aussi. On commence à avoir les mains qui démangent. Bonne fin de semaine à toi !
Répondre
A
Hello marie, il n'y a pas que les mains qui démangent ! Les jambes aussi, sans parler des poumons qui ont besoin d'air frais. Allez, on va bientôt semer les poivrons, c'est bon signe, ça. Bisous et bon week-end (le temps passe vite...).
Y
Super ton reportage Annick. En effet quelle belle journée, j'ai également été au jardin toute la journée.<br /> Merci pour la "pub" !
Répondre
A
EH, Eh, la date fatidique approche ! Je me réjouis.
V
Encore un super bon truc, Annick ! Merci 😊
Répondre
A
Si tu essayes, tu nous diras si ça a marché. Bon week-end.