Plan courgette : la suite

Publié le par Annick Boidron

En février dernier, je vous avais montré comment je comptais m'y prendre pour récolter plus de courgettes sur un espace réduit. J'ai mis le lien tout de suite après ce paragraphe mais si vous avez la flemme de lire, je vous résume l'affaire. Il s'agissait :

  • D'une part, de creuser deux trous voisins dans le potager et de les remplir de déchets ménagers jusqu'à ce qu'il soit temps d'y planter les courgettes. En somme : des mini-composts.
  • Lorsque les tiges des plants seront assez longues, j'ai prévu de les attacher sur un support afin de gagner de la place au sol.

Je vous raconte ce qui s'est passé depuis-lors : les trous se sont remplis petit-à-petit de déchets de cuisine très vite décomposés. Je n'ai pas pensé à faire de photos : l'effet n'est pas joli-joli. L'année prochaine, je compte recouvrir chaque couche de déchets ajoutée par un peu de terre ou des feuilles mortes.

En cherchant bien, j'ai tout de même trouvé, dans un coin, une photo d'un des deux trous. Vous voyez, c'est moche et des animaux s'amusent à aller fouiller dedans ! Pour l'année prochaine, je prévoirai un grillage à poser dessus.

En cherchant bien, j'ai tout de même trouvé, dans un coin, une photo d'un des deux trous. Vous voyez, c'est moche et des animaux s'amusent à aller fouiller dedans ! Pour l'année prochaine, je prévoirai un grillage à poser dessus.

Ensuite, j'ai semé mes graines et elles ont germé... normal.

Semis le 24 avril et petits plants de 16 mai ! C'est qu'il a fait froid et les semis étaient dans la serre.Semis le 24 avril et petits plants de 16 mai ! C'est qu'il a fait froid et les semis étaient dans la serre.

Semis le 24 avril et petits plants de 16 mai ! C'est qu'il a fait froid et les semis étaient dans la serre.

Enfin soit, même s'ils ont mis du temps à germer, j'ai fini par obtenir des petits plants de courgettes (et autres cucurbitacées), bien vigoureux. Ils ont grandi doucement dans la serre.

Enfin, le 5 juin, la température s'étant radoucie, je pouvais planter mes courgettes dans le potager. En prévision, j'avais ajouté environ 10cm de terre au-dessus de chaque trou.

Remarquez qu'entre-temps, j'ai renforcé les tuteurs !

Remarquez qu'entre-temps, j'ai renforcé les tuteurs !

Ensuite, elles ont poussé. Elles ont même bien poussé, je trouve. Les voici, prises en photo hier, soit le 3 juin, environ un mois après la plantation.

POurquoi deux plants côte-à-côte ? Parceque la pollinisation est meilleure entre les fleurs appartenant à deux plants différents.
POurquoi deux plants côte-à-côte ? Parceque la pollinisation est meilleure entre les fleurs appartenant à deux plants différents.

POurquoi deux plants côte-à-côte ? Parceque la pollinisation est meilleure entre les fleurs appartenant à deux plants différents.

Quand on regarde de plus près, on voit déjà plein de petites courgettes de la longueur d'un doigt environ :

Quand elles sont cueillies à ce stade, les courgettes sont délicieuses... et ça provoque l'apparition de nouveaux fruits.

Quand elles sont cueillies à ce stade, les courgettes sont délicieuses... et ça provoque l'apparition de nouveaux fruits.

Je trouve le résultat assez concluant. Enfin, jusqu'à présent. J'imagine que certains d'entre vous ont déjà plein de grosses courgettes mais il faut bien se rendre compte qu'ici, il fait relativement frais. Cette année, la plupart du temps, le thermomètre stagne autour des 20° le jour et 12° la nuit, parfois même un peu moins. Cela dit, nous ne manquons pas de pluie, c'est déjà ça !

Je peux  comparer MES courgettes avec celles qui poussent à côté, dans le potager d'Alain, mon compagnon. Ce sont des plants de la même variété, issues du même semis et élevées de la même façon jusqu'au repiquage. Alain a des méthodes de culture, disons, plus traditionnelles que moi... Voilà pourquoi nous avons chacun notre potager !

Pas encore la moindre fleur sur ce pauvre petit pied de courgette ! (C'est le plant qui est dans l'angle).

Pas encore la moindre fleur sur ce pauvre petit pied de courgette ! (C'est le plant qui est dans l'angle).

Ceci n'est certainement pas la preuve scientifique et définitive que les courgettes poussent mieux sur des déchets de cuisine enterrés : bien d'autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte comme le paillage du sol ou la proximité d'autres plantes.

A ce propos, sous mes courgettes, j'ai planté comme chaque année, quelques pieds de tétragone cornue : c'est une association que je trouve très pratique.

Plan courgette : la suite

L'article sur l'association courgette-tétragone est ici :

Quant à l'idée de les faire "grimper" sur un tuteur, ça a donné quoi ? Eh bien rien pour le moment car la tige est encore toute courte. Ça me donnera de la matière pour un prochain article.

Mais je suis déjà convaincue de l'efficacité et de la facilité de la méthode : l'année prochaine, tous mes plants de courgettes, potimarrons et autres courges seront plantés de la même façon.

Mercredi, je vous montrerai l'évolution des plantations devant la maison.

A bientôt.

Publié dans Potager, Légumes, technique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Rahir Pascale 05/07/2021 20:16

Encore un truc d'Annick à retenir...
un de plus !
Me réjouis de voir la suite.

Jean-Charles 05/07/2021 14:10

Je dirais que cela dépend de la variété de courgette... Les variétés modernes, selon mon expérience et sous mon climat, ne font guère de longues tiges, pas vraiment de quoi tuteurer... Après, il y en a qui ont quand même tendance à se balader un brin (lungo bianco de Franchi, p.ex.), et pour lesquelles le tuteurage serait donc fortement avantageux, potentiellement, c'est peut-être le cas de la variété en question... De toute faCon je suis très curieux de lire la suite... Ce semble en tout cas une idée excellente de faire pousser des courgettes sur un compost "portatif"! Youpi-da! (Il paraît que le fumier marche bien aussi, faudrait sinon essayer les toilettes sèches...)

Annick Boidron 05/07/2021 16:46

Bonjour Jean-Charles, vous m'avez bien fait rire... vous n'allez plus commenter de sitôt, si vous voulez tout apprendre par cœur ! on va voir un peu ce que ça donne pour le tuteurage mais , puisque vous "pris la peine de cliquer sur le lien", que l'idée n'est pas de moi. D'ailleurs depuis lors, je l'ai revue ailleurs à deux ou trois reprises sur le net. C'est quand même incroyable qu'on puisse encore innover dans ce domaine, et pourtant... Cela dit, il y a souvent des trucs un peu fantaisistes, mais si on n'essaye pas, on ne sait pas. Merci pour vos commentaires.

Jean-Charles 05/07/2021 14:13

PS: ah oui, quand on prend la peine de cliquer sur le lien on apprend que la variété en question fait des tiges d'un mètre au moins, donc c'est une méthode admirable, bravo, j'approuve, et je ne devrais point commenter avant d'avoir appris tout le site par coeur...