Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.

Publié le par Annick Boidron

Quand je dis "en plein soleil", c'est quand il y en a (du soleil). Pour le moment, il est plutôt rare. Mais les jours sans pluie et sans nuages, ça "tape" terriblement devant la maison. C'est sans doute l'élément le plus important à prendre en compte.

Devant la maison. Quand il y a du soleil, la température monte vite entre façade et macadam. En hiver, les températures y sont un peu plus douces qu'ailleurs dans le jardin mais il y gèle parfois très fort.

Devant la maison. Quand il y a du soleil, la température monte vite entre façade et macadam. En hiver, les températures y sont un peu plus douces qu'ailleurs dans le jardin mais il y gèle parfois très fort.

D'autres éléments compliquent aussi la tâche : la proximité de la rue est vraiment gênante. La zone "parking" ne nous appartient pas. Régulièrement l'une ou l'autre société creuse un trou ou une tranchée pour avoir accès aux câbles et aux conduites d'eau qui passent en dessous. C'est ce qui explique l'effet "patchwork moche" du revêtement.

Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.

Enfin, entre notre trottoir en pavés et le tarmac communal, il reste une mince bande de terre où poussait autrefois une haie de buis qu'il a fallu raser pour cause de maladie fongique. C'est cette zone qui me donne du fil à retordre et c'est surtout d'elle que je vais parler ici.

En 2014, c'était comme ça. Les buis sont partis mais il reste une mince bande de terre entre le tarmac et notre trottoir.

En 2014, c'était comme ça. Les buis sont partis mais il reste une mince bande de terre entre le tarmac et notre trottoir.

Autre contrainte, c'est là que les voitures se garent : il faut laisser assez de place entre celles-ci et les plantations pour que les gens puissent ouvrir la portière et sortir assez facilement. Il y a toujours un risque que quelqu'un marche lourdement dans les plantations. Cet hiver, il est même arrivé qu'on roule dessus !

Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.

Ces éléments, je suis bien obligée de m'en accommoder : il est impossible de les modifier, a moins de déménager.

J'ai retroussé mes manches et cherché une solution.

Je vous montre où j'en suis cet été : les plantations doivent encore pousser pour atteindre le résultat recherché, mais je trouve que c'est déjà mieux.

Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.
Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.

L'idée est la suivante : alterner des plantes basses au port tapissant qui occuperont le sol et estomperont les bords de la platebande en s'étalant, d'où émergeront en alternance, des plantes plus hautes.

Alternance de plantes hautes et basses : thym, hysope, lavande, re-thym, stipa tenuissima

Alternance de plantes hautes et basses : thym, hysope, lavande, re-thym, stipa tenuissima

Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.

Côté plantes hautes, la lavande, le romarin et l’hysope conviennent parfaitement car ils sont persistants, fleurissent et peuvent se tailler. Mais un alignement de ces trois plantes aurait été ennuyeux et je ne voulais pas reproduire le triste alignement de buis. Ils sont donc intercalés de plantes à l'allure plus légères :

Les stipas ondulent dans le vent et fournissent aux nombreux moineaux qui squattent la façade un matériel apprécié pour leurs nids.

Les stipas ondulent dans le vent et fournissent aux nombreux moineaux qui squattent la façade un matériel apprécié pour leurs nids.

J'aurais voulu photographier un moineau avec une longue tige de stipa dans le bec, mais ils ont eu raison de ma patience !

J'aurais voulu photographier un moineau avec une longue tige de stipa dans le bec, mais ils ont eu raison de ma patience !

L’autre plante qui apporte de la hauteur sans alourdir l'ensemble, c'est la très connue verveine de Buenos Aires. Malgré les vents assez forts de ces derniers jours, elle a le bon goût de rester bien droite... pourvu que ça dure !

Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.

Enfin, côté plantes basses, je passe sur la multitude de thyms qui s'étendent plus ou moins vite. Dans ce domaine, la championne toute catégories est une petite sarriette rampante (Satureja spicigera, sans certitude).

Cette petite sarriette est très vigoureuse. Vous la voyez ici après la floraison qui est rose-pâle et très mellifère.

Cette petite sarriette est très vigoureuse. Vous la voyez ici après la floraison qui est rose-pâle et très mellifère.

A tout cela sont venues s'ajouter quelques annuelles, issues d'un mélange "prairie fleurie", semé à cet endroit l'année passée : il s'agit essentiellement de phacélie et d'escholzia. J'avais pensé enlever ces dernières car je trouve leurs couleurs très criardes et pas du tout assorties aux autres plantations, mais elles sont si gaies, qu'en fin de compte, j'ai décidé de les garder.

Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.

Je n'ai acheté pratiquement aucune de ces plantes : il s'agit soit de boutures (romarin, lavande), soit de semis plus ou moins spontanés. Quant aux thyms, j'ai simplement prélevé des morceaux de touffes déjà présentes au jardin.

Cette zone demande peu d'entretien et j'espère qu'elle en demandera de moins en moins. Je suis pourtant obligée de réaliser régulièrement un désherbage assez minutieux : ces plantes de terre bien drainée ne supporteraient pas un paillage de tontes de gazon et des graviers seraient emportés dès la première pluie d'orage.

Ce petit travail vaut vraiment la peine et me permet de découvrir toutes sortes de semis spontanés que je m'empresse de récupérer :

Dans ce sol drainant, je peux récupérer toutes sortes de semis spontanés, comme cette mini-lavande.

Dans ce sol drainant, je peux récupérer toutes sortes de semis spontanés, comme cette mini-lavande.

Vous avez certainement remarqué sur les différentes photos, quelques hampes défleuries. Ce sont celles des tulipes botaniques turkestanica et pulchella "Persian pearl" ainsi que des ails plantés cet automne.

C'est une zone que je pense rarement à prendre en photo. Voici tout ce que j'ai retrouvé !

Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.
Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.Aménagement de la façade en plein Soleil : suite mais pas fin.

La zone que je viens de décrire ne sera jamais "parfaite" mais j'espère tout de même qu'avec le temps, elle se rapprochera de ce que j'avais imaginé :  étroite et solide mais suffisamment "fofolle" pour ne pas être ennuyeuse et apporter un peu de gaieté à l'avant de la maison.

Je vais en rester là pour aujourd'hui. Demain, je vous montrerai les autres plantes qui poussent le long de la façade.

Si vous voulez avoir une idée de l'évolution de cette zone difficile devant la maison, voici les autres articles dans lesquels j'en ai parlé :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pascale Limousin 13/07/2021 11:36

Bravo pour toute cette attention pour une zone défavorisée :=) Cela s'appelle l'amour, n'est-ce pas ?

En voyant vos photos, je trouve cependant que la première plate-bande, anciennement buis, entre en compétition avec celle qui jouxte le mur. Pour l'oeil, j'aurais essayé du très plat, très vif, une plante rampante avec le risque qu'on lui roule dessus bien sûr.

dominique faux 08/07/2021 13:51

Vous avez fait un super boulot! Félicitations

annette 07/07/2021 20:08

Bonsoir, joli essai et très courageux de planter en bord de route. Je pensais qu'un Perovskia pourrait être agréable et garder de la hauteur l’hiver quand d'autre plantes ont disparu. Au plaisir de vous lire .Annette

Valérie 07/07/2021 17:17

Que de bonnes idées! Je n'ai qu'un balcon, mais il est torride lui-aussi. Planter des vivaces demandant peu d'entretien facilite grandement les travaux de jardinage et permet de mieux profiter du "jardin". Merci pour les photos, source intarissable d'inspiration ;-)
Amicalement
Valérie

Marijke 07/07/2021 15:20

Moi je trouve justement que la couleur des Eschscholzia va très bien avec la Phacelie. Très jolie tout ça et bien plus sympa que la haie d'avant. Bonne journée à toi.

anne 07/07/2021 14:22

ah ! j'adore !, c'est tout à fait le genre de fleurs , plantes fofolles qui me plaisent

ah je maudis les gens qui roulent sans se gêner le moins du monde sur tes plantations Et si tu mettais des ganivelles ? ce serait joli et dissuasif en faisant grimper dessus qq plantes légères et puis on peut peut être choisir la hauteur de ces ganivelles . En tout cas félicitations