Le cardon : c'est beau, c'est bon, c'est vivace et c'est facile

Publié le par Annick Boidron

On se complique souvent la vie. C'est le cas avec les cardons : un légume goûteux et encore un peu délaissé. C'est bien dommage car on peut le cultiver et le préparer simplement, même si on a un petit jardin.

Je vous présente l'unique exemplaire qui pousse dans mon petit potager... et qui suffit à mon bonheur :

Mon bon vieux cardon de six ans, celui qui revient fidèlement, toujours un peu plus vaillant. (Je vous laisse le soin d'imaginer une mélodie).

Mon bon vieux cardon de six ans, celui qui revient fidèlement, toujours un peu plus vaillant. (Je vous laisse le soin d'imaginer une mélodie).

Vous le voyez, c'est déjà la belle bête. En principe, ce n'est pas comme ça qu'on cultive les cardons : on les sème au printemps, on les laisse pousser tout l'été et, à l'automne, quand ils commencent à faire de belles grandes feuilles, on les lie, on les emballe et on attend qu'ils blanchissent avant de les récolter et de les manger ... s'ils n'ont pas pourri entre-temps. Et l'année suivante, on recommence.

Voici un lien qui explique ça très bien.

Mais il y a une autre façon de procéder, bien plus simple : elle consiste à cultiver le cardon comme un légume vivace. Dès la deuxième année, tout au long du printemps et au début de l'été, on peut alors récolter les cardes extérieures au fur-et-à-mesure de ses besoins ... et du développement du cardon. C'est ce que je fais et je vous assure que le résultat est délicieux. Je vous explique plus bas comment les cuisiner.

Quelques cardes suffisent pour deux personnes.

Quelques cardes suffisent pour deux personnes.

Bien-sûr, cela ne va pas durer toute la saison : vers la fin du mois de juin le cardon commence à former ses fleurs, les cardes deviennent coriaces. Il faudra attendre un an pour en récolter à nouveau.

Vous avez compris que ces dates étaient approximatives : je vous parle ici d'un cardon qui vit en climat habituellement frais et pluvieux.

Le cardon : c'est beau, c'est bon, c'est vivace et c'est facile

Les boutons floraux ressemblent à des artichauts. On pourrait les manger, parait-il. Enfin, quand ils sont encore tout jeunes. Je n'ai jamais essayé mais il faudra que j'y pense cette année. Cela dit, les fleurs sont si jolies que le choix est cornélien.

Une fleur de cardon en septembre 2017. Je ne les prends pas souvent en photo car elles sont un peu trop hautes pour moi !

Une fleur de cardon en septembre 2017. Je ne les prends pas souvent en photo car elles sont un peu trop hautes pour moi !

En hiver, la partie aérienne meurt : on coupe tout et de nouveaux rejets apparaissent. 

En janvier

En janvier

Parfois, les nouvelles feuilles gèlent en hiver mais ce n'est pas ça qui empêche le plant de renaître au printemps suivant... un peu plus vigoureux. Ce cardon a supporté des températures bien inférieures à -10°, sans protection spéciale.

Le cardon : c'est beau, c'est bon, c'est vivace et c'est facile

Et la préparation ? Eh bien, ce n'est pas compliqué du tout et je vous assure que les cardes sont tout à fait tendres et fondantes. A toutes fins utiles, je précise qu'il s'agit d'un cardon inerme (c'est à dire sans épines). Les cardons épineux sont réputés plus goûteux mais ils sont... épineux ! pas besoin de développer.

Donc, dans un premier temps, il suffit d'éplucher la partie extérieure des cardes. C'est là que se trouvent les fils. Il ne faut pas hésiter à enlever une bonne épaisseur.

La pellicule qui recouvre l'intérieur des cardes est tout fin : pas besoin de l'enlever.
La pellicule qui recouvre l'intérieur des cardes est tout fin : pas besoin de l'enlever.

La pellicule qui recouvre l'intérieur des cardes est tout fin : pas besoin de l'enlever.

Détail important : au fur et à mesure de leur nettoyage, il faut faire tremper les cardes dans de l'eau citronnée ou additionnée de vinaigre. Sinon, elles brunissent.

Les cardes nettoyées et découpées. Avec un bon pelleux, ça va vite.

Les cardes nettoyées et découpées. Avec un bon pelleux, ça va vite.

Ensuite, on les fait bouillir dans l'eau additionnée de farine. La farine n'est pas obligatoire mais il parait que ça enlève l'amertume. Cela dit, ces cardes sont très peu amères et on peut parfaitement s'en passer.

Le cardon : c'est beau, c'est bon, c'est vivace et c'est facile

Les cardes doivent cuire au moins une demi-heure ou même plus en fonction de leur âge ! On peut goûter de temps en temps. Après, on les accommode un peu comme on veut (à la Provençale, en gratin, etc...). Moi, j'aime bien juste revenus dans un peu d'huile d'olive, légèrement citronnés et saupoudrés d'herbes aromatiques.

A taaaaaaaaaaaaable !

A taaaaaaaaaaaaable !

Voici encore un légume vivace pratique et productif. Bien-sûr, il est un peu encombrant. Mais un seul pied suffit pour un (petit) ménage. Et puis, ça donne de l'allure à un potager, non ?

Le cardon : c'est beau, c'est bon, c'est vivace et c'est facile
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Merci beaucoup pour votre article et félicitations pour le style!<br /> Je m'interrogeais sur la possibilité de consommer les cardons en cette période sans les avoir blanchi auparavant. J'ai maintenant la réponse et je vais essayer.<br /> Je possède également un petit potager et quelques cardons inerrnes qui se sont re-semés. J'habite en Wallonie, Belgique. Je ne prend aucune précautions pour le gel. Mes cardons proviennent de semis.<br /> Encore merci.<br /> André.
Répondre
C
Bonjour,<br /> <br /> Je viens de découvrir votre blog et je le trouve formidable. Merci pour tous ces articles et astuces. <br /> J'ai fait mes semis en ajoutant des petits cailloux cette année. <br /> J'ai hâte de voir les résultats pour des légumes que je n'arrive jamais à réussir correctement comme les poivrons (éthiques) et les aubergines (bonzifiées).<br /> <br /> En revanche, dans mon très petit potager à la terre pauvre et dure, j'ai des cardons (inermes) depuis des années, qui se ressèment partout dès qu'on les laisse fleurir. C'est dire si ils ne sont pas exigeants. <br /> Pour les cuisiner, si ils sont un peu durs, on peut les laisser bouillir très longtemps dans de l'eau additionnée de vinaigre blanc en bonne quantité. Ils se congèlent très bien et c'est un légume très consommé dans la période de Noël dans la région Lyonnaise et Genevoise car ils résistent très bien au froid.<br /> <br /> Quand les beaux jours reviennent ici et que l'on commence à porter des shorts, on dit que l'on a "dépaillé les cardons" c'est à dire montré ses jambes toutes blanches comme les cardons quand on enlève la paille et les cartons qui servent à les faire blanchir pendant l'hiver! <br /> <br /> Pour le préparer, on peut l’accommoder tiède en vinaigrette avec des herbes fraîches, mais il sera excellent couvert de crème (double) salée et poivrée, mélangée à du parmesan et gratiné. Le meilleur étant d'ajouter un peu de pelures de truffes à la crème ou de l'ail des ours au printemps..... Miam.... je vais aller voir si je peux arracher quelques côtes à mes cardons.<br /> <br /> Merci et bonne journée<br /> Cath
Répondre
A
Bonjour Catherine et merci pour toutes ces infos précieuses. J'adore l'anecdote des jambes toutes blanches. Pour ma part, on pourrait dire que j'ai "dépaillé les cardons" toute l'année. Bonne continuation et je vous souhaite bien du succès avec vos poivrons et vos aubergines.
E
Coucou Annick !<br /> Une revenante... ;-p<br /> J'ai pensé à toi car ça y est, cette année j'ai acheté des graines de cardon blanc inerme.<br /> Plus qu'à semer et voir ce que ça donne.<br /> Nul doute que je reviendrai ici pour voir comment les cuisiner si c'est le cas hihi. ;-)<br /> Bises<br /> Elise
Répondre
M
Et hop une convertie au cardon. Merci pour les explications du potager à l'assiette.
Répondre
M
bonjour, J'ai 2 pieds de cardons qui font notre bonheur. C'et mon époux qui les épluche, comme çà il est sûr que je vais les lui faire cuire. Je les fais toujours avec de la citrouille ou des christophines mais je vais essayer revenues selon votre recette. Je ne connais la variété parce que c'est un vieux Monsieur qui m'a donné les boutures mais ils n'ont pas de piquants et sont très doux. Bonne journée à tous et à toutes.
Répondre
N
Bonjour Annick,<br /> <br /> Le cardon est cultivé en Suisse sous abri, j'ai donc installé un cardon épineux dans ma serre.<br /> Il est absolument magnifique, très, très épineux et prend pas mal de place.<br /> Je vais donc tenter d'en semer les jolies graines, presque peintes à la main, pour l'acclimater au jardin.<br /> Et tenter de trouver une variété non épineuse, se sera plus sympa.<br /> <br /> Merci pour tes bons conseils,<br /> <br /> Au plaisir de te revoir,<br /> <br /> Nathalie de Juseret.
Répondre
M
je ne savais pas que c'était vivace , mais en fait comme l’artichaut , j’essaierai bien , mais chez moi c'est assez sec et chaud , déja je ne cultive pas l’artichaut pour ces raisons !!<br /> bonne journée Annick
Répondre
C
Coucou<br /> ah moi y'a un truc qui m'intrigue sur ta dernière photo, c'est la plante à droite sur la photo<br /> qu'est-ce donc ?? un chou chinois ou un chou bien de chez nous ??<br /> C'est vrai que le cardon est impressionnant par sa taille et le volume qu'il prend, ici on a mis une bouture assez loin des planches de culture pour qu'il puisse vivre sa vie (longue de préférence) à moins que les rats taupiers ne viennent lui faire la fête ce que je ne souhaite pas sinon il faudrait que je me charge de leur cas et ça ça ne me dérangerait pas le moins du monde ;-)<br /> Ton potager est plein de surprises... vivement le prochain article<br /> bises et belle journée
Répondre
C
écoute, on a tellement mis de pièges empoisonnés que ça a freiné un temps leur population, ce week-end j'ai retrouvé la trace de leur passage dans le creusement du futur bassin et en bordure de l'un de mes massifs, est-ce que c'est à cause des voisins qui viennent juste de couper leur pelouse (depuis un an c'était haut) ou est-ce que le fait de leur avoir offert des friandises à eu l'effet escompté... parait que d'une année sur l'autre les populations peuvent varier, croisons les doigts pour qu'il en soit ainsi, ces saletés sont des plaies
A
Ah, Ah ! Je reconnais l'oeil affuté de la jardinière ! Il s'agit d'un chou-fleur vivace nine star pérennial. Si tu veux en savoir plus, c'est par ici (http://www.quatremoineaux.be/2019/04/legume-vivace-rare-brocoli-chou-fleur-nine-star-perennial.html). IL faut faire un copier-coller car overblog n'admet pas les liens dans les commentaires.<br /> <br /> Cette année, chez nous, c'est bizarrement calme du côté rats-taupiers. Est-ce qu'ils mijoteraient quelque chose ? <br /> <br /> A bientôt ici ou sur ton blog bien intéressant.
A
Comme Elise, je pensais que les cardons avaient des épines et que c'est ce qui les rendaient peu agréable au jardin. Mais les épines viennent peut être plus tard dans la saison?
Répondre
A
Non Non, les variétés sans épines restent sans épines. La variété "plein blanc inerme" est très facile à trouver même sous forme de plant à repiquer. Ceux-ci sont tout à fait agréables. Bisous.
E
Coucou !<br /> Je ne savais pas qu'il en existait des variétés sans épine. Ça me tente bien ça. ;-)<br /> Est-ce que le goût est proche de celui des bettes ?<br /> Bises<br /> Elise
Répondre
E
Ah, super ! Il faut que je tente ça alors.<br /> Car j'avoue ne pas aimer ce goût "terrreux" des bettes. ;-p<br /> Bisous
A
Bonjour Elise. Non, le goût n'est pas vraiment proche des bettes dans la mesure où je trouve que les bettes ont un petit goût "terreux" et le cardon pas du tout. La consistance n'est pas la même non plus : le cardon reste plus ferme et est plus charnu.