Les acanthes de Carole ne poussent pas. Mais pourquoi ?

Publié le par Annick Boidron

Question de Carole :

J'ai commencé à aménager le jardin de notre nouvelle maison au printemps. J'ai planté des acanthes (sous des chênes, à l'ouest) qui végètent/dépérissent à vue d’œil depuis... J'ai l'impression qu'elles n'apprécient pas le soleil d'après-midi, pourtant il s'agit me semble-t'il de plantes de soleil... Ou alors les chênes leur font trop d'ombre ?

Ma réponse :

Je ne sais pas. Oui, ma réponse est décevante. Mais attendez : j'ai peut-être quelques pistes tout de même.

Voilà des acanthes : comme ça tout le monde sait de quoi on parle. (Photo sous licence Creativecommons :  Daniel VILLAFRUELA, CC BY-SA 4.0 )

Voilà des acanthes : comme ça tout le monde sait de quoi on parle. (Photo sous licence Creativecommons : Daniel VILLAFRUELA, CC BY-SA 4.0 )

Je ne vais pas vous la jouer "grande spécialiste des acanthes" : J'en ai exactement deux qui poussent dans mon jardin, l'une étant un semis spontané de l'autre. J'avoue que je ne leur ai jamais vraiment prêté grande attention : elles poussent, fleurissent, disparaissent..., puis reviennent l'année suivante avec une belle régularité depuis une dizaine d'années. Mais la question de Carole m'a poussée à les regarder d'un peu plus près.

La "maman" n'est pas bien grande cette année. Elle pousse parmi d'autres plantes en plein soleil. Les fleurs sont parties mais il reste les hampes florales décoratives.

La "maman" n'est pas bien grande cette année. Elle pousse parmi d'autres plantes en plein soleil. Les fleurs sont parties mais il reste les hampes florales décoratives.

Ceci est un semis qui est arrivé là "tout seul". Au pied de la réserve d'eau, côté Nord et sous un grand pin : il ne reçoit jamais le soleil direct.

Ceci est un semis qui est arrivé là "tout seul". Au pied de la réserve d'eau, côté Nord et sous un grand pin : il ne reçoit jamais le soleil direct.

Plusieurs espèces

J'ai toujours pensé qu'il s'agissait d'Acanthus spinosus (acanthe épineuse) ... sans doute parce que c'est ce qui était écrit sur l'étiquette. Mais j'ai  acheté dernièrement le (très bon) livre de Larry HODGSON : le jardin d'ombre. Et voilà qu'en consultant le chapitre "acanthe" je découvre que la seule variété rustique sous "nos" climats est l'acanthe de Hongrie...

Par "nos" climats, l'auteur entend l'Est du Canada et j'habite en Belgique... le climat y est certes moins rigoureux mais ces acanthes ont tout de même connu des période de gel allant jusqu'à -20 pendant plusieurs jours... faut être rustique pour supporter ça.

Quand on compare les feuilles avec celles des deux autres espèces en vente, le doute n'est plus permis :

Feuille de MON acanthe (Acanthus Hungaricus)

Feuille de MON acanthe (Acanthus Hungaricus)

Feuille d'Acanthus spinosus au jardin de Plantes, Paris (Photo sous licence Creativecommons :  Bouba at French Wikipedia, CC BY-SA 3.0 )

Feuille d'Acanthus spinosus au jardin de Plantes, Paris (Photo sous licence Creativecommons : Bouba at French Wikipedia, CC BY-SA 3.0 )

Feuille d'Acanthus mollis (Photo sous licence Creativecommons :  Liné1, CC BY-SA 3.0)

Feuille d'Acanthus mollis (Photo sous licence Creativecommons : Liné1, CC BY-SA 3.0)

Cela dit, ce ne sont pas MES acanthes qui intéressent Carole : ce sont les siennes... et je ne sais pas à quelle espèce elles appartiennent.

Mais voici tout de même quelques informations qui pourraient bien expliquer ce qui se passe avec ses acanthes à elle, sous leur chêne :

"La plupart des autorités semblent considérer l'acanthe comme une plante d'ombre mais en fait, elle tolère la mi-ombre et ne souffre nullement du plein soleil. C'est une plante de misère qui ne semble nullement souffrir des sols secs et pauvres. En période de grande sécheresse, son feuillage peut même disparaitre en plein été et la plante entrera en dormance estivale, ce qui ne la dérange nullement. Elle est plus dérangée par un surplus d'eau que par une disette et donc un bon drainage est essentiel". (larry hodgson, jardin d'ombre, Editions Broquet, Quebec, avril 2009, p 152, Acanthe de Hongrie)

Est-ce que votre acanthe n'entrerait pas tout simplement en dormance, Carole ? Je crois qu'une des miennes envisage un petit somme...

Les feuilles jaunissent et se ramollissent : n'y touchons plus, mon acanthe va peut-être dormir un peu.

Les feuilles jaunissent et se ramollissent : n'y touchons plus, mon acanthe va peut-être dormir un peu.

Je ne suis pas sûre que cette historie de sommeil estival concerne aussi Acanthus spinosus et mollis,  mais pourquoi pas ?

Voilà déjà une explication plausible à la triste mine des acanthes de Carole.

Cependant, si je comprends bien, ces plantes ont été mises en place récemment. Ça change un peu les choses : en effet, les acanthes produisent de très longues racines qui sont capables d'aller chercher l'eau très très en profondeur. Mais ça ne se fait pas du jour au lendemain : il est probable que les jeunes acanthes de Carole n'aient pas encore eu le temps de bien s'installer.

Alors, peut-être que vos acanthes apprécieraient un petit arrosoir de temps-en temps, Carole.

Bien qu'elle pousse en plein soleil et que je ne l'aie pas arrosée une seule fois cette année, ma "vieille" acanthe reste relativement verte. J'aimerais savoir à quelle profondeur descendent ses racines.

Bien qu'elle pousse en plein soleil et que je ne l'aie pas arrosée une seule fois cette année, ma "vieille" acanthe reste relativement verte. J'aimerais savoir à quelle profondeur descendent ses racines.

Aussi, voilà ce que je ferais si j'étais Carole : j'aiderais un peu mes acanthes à s'établir en les arrosant de temps en temps (mais pas trop) ... et j'attendrais... patiemment... de voir ce qui se passe.  Mais je les laisserais en place.

Tout ça pour ça ? Ben oui, je ne suis pas une pro et je n'ai pas de certitudes. Mais l’expérience m'a montré que je m'inquiétais toujours trop vite pour mes plantes : j'ai dû en arracher/déplacer des dizaines que je croyais mortes ou mourantes alors qu'elles marquaient simplement une pause ou qu'elles étaient en train de développer leurs racines avant de se mettre à pousser.

Mais j'ai aussi appris qu'un petit coup de pouce à une plante installée depuis peu, ce n'est pas du luxe : souvent, un peu de compost, un paillis et un arrosoir font des miracles.

il y a un mois, je pleurais la perte de ma fougère "autruche" et elle a bien failli finir au compost.

il y a un mois, je pleurais la perte de ma fougère "autruche" et elle a bien failli finir au compost.

Mais quelques arrosages et un petit paillis plus tard, la voici aujourd'hui. J'ai même repéré un minuscule rejet à 10 cm.

Mais quelques arrosages et un petit paillis plus tard, la voici aujourd'hui. J'ai même repéré un minuscule rejet à 10 cm.

Voilà Carole, souvent, en jardinage, le plus sage est encore de ne rien faire (enfin, de ne pas trop en faire...). Vous n'êtes peut-être pas plus avancée mais pour ma part j'ai appris beaucoup en essayant de répondre à votre question et j'ai redécouvert des plantes de mon jardin que j'avais un peu oubliées. Je croise les doigts pour vos acanthes et... tenez-nous au courant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour Annick,<br /> Je viens vous donner des nouvelles de mes acanthes : miracle, elles repartent du pied grâce aux dernières pluies et aux températures moins caniculaires ! <br /> Carole
Répondre
L
S'agissant de l'Acanthe, je souhaiterais vous faire de mon inexpérience. Je n'en ai jamais eu dans mon jardin et jusqu'à présent je n'avais entendu parler que de sa feuille, très commune dans les motif ornementaux en architecture classique.
Répondre
C
C'est très intéressant tout ça, parce que justement j'envisage de planter une acanthe mollis chez moi, dans un climat pas vraiment raisonnable pour elle (montagne), pourtant elle est dite résister à des -15 à -20. On verra! Mais à propos de cette question de dormance, d'après mes lectures c'est précisément l'acanthe mollis qui entrerait en dormance en été avant de se réveiller en début d'automne. Et aussi, acanthe mollis = ombre, acanthe de Hongrie = soleil. Que d'informations contradictoires!
Répondre
A
Oui, c'est incroyable les informations contradictoires que l'on peut trouver... le mieux c'est d'essayer soi-même, mais ça fait vite dépenser du temps et de l'argent. L’expérience des autres est aussi intéressante mais les conditions sont si variables d'un endroit à l'autre que ce n'est pas fiable à 100% non plus. Chez moi comme chez beaucoup de jardiniers je pense, ce sont les plantes reçues des am(e)s de la région qui poussent le mieux. Pour les autres, il me faut parfois des années pour arriver à les comprendre. Bonne chance avec vos acanthes mollis, c'est une plante superbe que j'essayerais bien à mi-ombre aussi.
R
il m'est arrive il y a quelques annees avoir accueilli des acanthes spinossus au jardin,aujoudhui je n'arrive pas a n'en debarrasser,j'ai defonce le sol pour enlever toutes racines ,mais rien a faire ,elles sont toujours la a me narguer,a un certaine epoque j'ai meme badigeonne les feuilles au pinceau de debroussaillant rien n'y a fait ,pluie, secheresse,froid ,chaud, ombre,lumiere elles me narguent et en plus s'etendent
Répondre
A
J'en connais que ça ferait rêver... mais je vous comprends : c'est embêtant une plante qui ne veut pas partir. J'ai le même problème avec les anémones du Japon : plantées au soleil, elles ont tous les ans des feuilles qui grillent, ce qui est affreux. J'ai essayé de les déplacer mais elles s'accrochent et même, elles s'étendent en tous sens. On dirait qu'elles aiment souffrir, ces plantes.
S
Bonjour Annick, cela ne va peut-être pas aider Carole...mais la mienne a végété pendant 5 ans avant de se décider enfin à me donner de belles fleurs. Elle est située à mi ombre, quasiment au pied d'un mur, et de ce fait, a très peu d'eau.. Comme quoi, il faut être patiente afin de lui laisser le temps de s'installer 😉
Répondre
A
Ah, ça confirme le fait qu'il leur faut du temps pour s'installer... comme beaucoup de plantes, je trouve. On le voit bien cette année avec les sécheresse : la plupart des plantes qui sont là depuis longtemps ont bien mieux résisté que les plus jeunes. Vivent la patience et l'obstination.
C
Bonjour Annick,<br /> Merci pour cet article consacré à ma question.<br /> Il s'agit je pense d'acanthes mollis (récupérées du jardin de ma maman grâce à des semis spontanés, où les acanthes deviennent envahissantes, ce qui est d'autant plus frustrant quand je vois les miennes dépérir).<br /> Je vais arroser (encore), pailler (encore) et patienter (encore). Et vous dirai ce qu'il advient de mes jeunes acanthes.<br /> A bientôt !<br /> Carole
Répondre
P
J'ai aussi des acanthes mollis, et je confirme qu'avec cet été caniculaire elles se sont mise en dormance aussi. Depuis le retour des pluies je vois bien qu'elles s'en remettront, pas de souci !<br /> Ensuite petit détail peut être, elles me viennent du jardin de mes parents, où le sol est plutôt calcaire, alors que chez moi c'est plutôt acide, et elles ont eu du mal au début, le changement de ph leur a demandé un temps d’adaptation je crois, mais maintenant ça roule !<br /> Pour l'eau, elles sont assez résistante malgré les pluies parfois récurrentes ici (Bretagne centre), mais elles sont plantées en bac, donc peut être plus drainées qu'à même le sol ?<br /> Voila les infos que j'ai pu observer et analyser chez moi, si jamais ça peut vous servir aussi :)<br /> Belle journée et bon week-end à tous-toutes !
A
Bonjour Carole, c'est amusant de voir à quel point chacun a des expériences différentes avec les acanthes. Toutefois chacun s'accorde à dire qu'il lui faut du temps pour s'installer. Bonne chance avec les vôtres et merci d'avoir posé cette question qui m'a permis de redécouvrir les miennes.
S
Bonjour,<br /> Une goutte d'eau au moulin, peut-être ...<br /> Moi aussi j'ai la mollis, elle a végété 2 ans au soleil, puis je l'ai déplacé (comme Annick je suis la reine des déménagements dus à l'impatience ;), sous un figuier et, de toute petite l'an passé, elle a bien fleuri cette année, sans être arrosée.<br /> J'en connais à Montpellier, très belles au printemps, elles deviennent affreuses en été, toutes désséchées, alors je les préfère à l'ombre ...<br /> Je pense aussi qu'il faut patienter un peu en lui évitant tout désséchement trop important : paillées c'est bien.<br /> Si ça peut aider ... Bonne soirée à tous.